fun

You are currently browsing the archive for the fun category.

Cosplay vs Reality

 

Pour le sujet du Geek-Art, nous avons réalisé une vidéo qui a été filmé pendant deux conventions différents : l’Epitanime nocturne durant de 15 Novembre 22h à 6h du matin le 16 Novembre 2019 et La Japan Touch Lyon le 30 Novembre 2019.

Avez-vous déjà vu de belles photos de cosplay? Avez-vous déjà été impressionné.e.s par des cosplayeurs?

Le « cosplay » c’est le fait de se déguiser en personnages d’animes, mangas, jeux vidéos, séries etc. Lors des conventions, les cosplayeurs peuvent souvent attirer l’attention des gens par leurs tenues et cheveux très colorés, des habits inhabituels, les armes impressionnantes qui deviennent parfois.. encombrantes. Pour certains cosplayeurs, cela ne s’arrête pas seulement au fait de porter le cosplay mais également le fait d’incarner le personnage, d’adopter sa démarche, sa façon de s’exprimer, ses gestes et ses expressions par exemple. Ainsi, il arrive souvent que les visiteurs de la convention les prennent en photo, en vidéo, ou viennent leur parler avec l’admiration de voir leurs personnages préférés devant leurs yeux.

 

Mais, que vivent vraiment ces cosplayeurs derrière l’objectif des appareils photos? Tout ne se passe pas toujours comme on l’imagine.

Notre but est alors de mettre en évidence le contraste entre le “roleplay” (l’incarnation du personnage) d’un cosplayeur, et la réalité, notamment les difficultés que le cosplay peut lui donner et lorsqu’il est dans une situation courante.

 

Musiques utilisés dans la vidéo

A Cruel Angel’s Thesis i- Yoko Takahashi

She wants me dead – CAZZETTE

Un monde parfait – Ilona

Pon Pon Pon – Kyary Pamyu Pamyu

I Ain’t Ojisan (Hunter x Hunter 2011 OST)

Federkleid – Faun

Touch off – Uverworld 

Bottom Feeders – Splatoon

You’ve got a friend in me – James Taylor

To destroy the evil (Kimetsu no Yaiba OST)

Calm Sightseeing (Jojo’s Bizarre Adventure Stardust Crusaders OST)

Departure – Ono Masatoshi

Shimada Hazuki (Baka to test to Shoukanjuu OST)

Caramelldansen

Anaïs et Pitcha

osu! est un jeu de rythme freeware créé en 2007 par l’australien Dean Herbert, alias « peppy ». Le jeu est disponible sur Windows, macOS et Linux.

Le jeu sort initialement le 16 septembre 2007 en bêta ouverte. Au début, le jeu ne comportait qu’un seul mode de jeu : osu!standard (abrégé STD), inspiré du jeu de rythme Osu! Tatakae! Oendan, sorti en 2005 sur Nintendo DS.

Principe du jeu (gameplay)

Le jeu repose sur le même principe que tous les autres jeux de rythme, à savoir réaliser des actions en rythme. Ici, il s’agit de cliquer sur des cercles apparaissant au fur et à mesure de la musique. Le joueur obtient alors un score, convertit en « PP » (Performance Points), qui permettent ensuite de classer les joueurs à différentes échelles : mondiale, par pays, par score total, par mode de jeu…

Image associée

Écran de jeu en mode « standard »

Les musiques proposées dans le jeu sont appelées « beatmaps » , et sont créées et ajoutées sur le site officiel du jeu par les joueurs. C’est grâce à cette communauté que le jeu peut aujourd’hui proposer des centaines de « beatmaps », à travers des dizaines de genres musicaux : électro, anime, rock…

Le jeu propose également 3 modes de jeux alternatifs :

osu!taiko

Ce mode de jeu est le premier mode alternatif à avoir été incorporé au jeu. Il s’inspire du jeu d’arcade Taiko No Tatsujin de l’éditeur Bandai Namco. Il s’agit ici de frapper sur un tambour en rythme avec des couleurs différentes de touches selon l’intonation (Bleu ou Rouge)

Ecran de jeu en mode « Taiko »

osu!catch

Ce mode de jeu (aussi appelé « Catch The Beat ») est le deuxième à avoir été incorporé au jeu. Il s’agit ici de contrôler un personnage sur le bas de l’écran pour, comme son nom l’indique, attraper des fruits qui composent le rythme de la chanson.

Ecran de jeu en mode « Catch The Beat »

osu!mania

Le dernier mode en date à avoir été ajouté au jeu. Celui-ci s’inspire du principe du jeu BeatMania. Il faut dans ce mode jouer du piano en appuyant en rythme sur des notes.

Ecran de jeu en mode « Mania »

Ces trois modes ne se jouent qu’avec un clavier seul. Cependant, le mode « Standard » offre plus de possibilités pour jouer (Clavier + Souris, Clavier + Tablette graphique, écran tactile, etc.)

Communauté autour du jeu

Avec plus d’1 800 000 inscrits en 2017 pour un total d’1.26 milliards de parties, osu! rassemble l’une des plus importantes communautés sur la scène vidéo ludique.  Les « beatmaps » sont créées par et pour les joueurs. Le jeu offre plusieurs possibilités pour construire un rythme par-dessus la chanson, avec différents « patterns », des modèles de rythmique et d’enchaînement des notes. Les forums du site sont très actifs, avec de nombreux sujets de discussion, que ce soit pour la validation des « beatmaps » ou simplement pour commencer dans le jeu. Chaque année ont lieu des compétitions de créations de « beatmaps », à l’image du concours « Aspire », un concours où les votes sont ouverts aux joueurs pour juger de la « beatmap » la plus créative.

Compétitions

osu! propose également un mode multijoueur, dans lequel les joueurs peuvent s’affronter sur n’importe quel mode de jeu, jusqu’à 16 personnes en simultané. Ces matchs donnent lieu chaque année à des tournois internationaux qui rassemble des centaines de spectateurs et de joueurs. Parmi les plus importantes se trouvent la osu!world cup ou encore game_osu!. Ces tournois peuvent se faire par équipe de pays pour la osu!world cup, dont la première édition à eu lieu en 2011 ou en 1 contre 1 pour game_osu qui a eu sa première édition en 2018.

 

Pour aller plus loin :

 

 

 

« Le Test de Malveillance » est un Machinima réalisé par Lucas Bastard, Axel Lecourtois et Alan Hugonenq

Des scientifiques fous se sont lancés pour idées de tester la « malveillance » naturelle de l’humain. Mais ceux-ci obtiendront des résultats très particuliers…

L’humain apprend à respirer naturellement mais pas à être mauvais, c’est l’homme qui rend l’homme mauvais (ou un orteil dans un coin de meuble). C’est d’ailleurs pour ça que des scientifiques ont besoin de faire des tests, parce qu’ils « pense » que leurs cobayes sont « malveillants » (je pense donc je suis).

https://drive.google.com/file/d/1qZnQfq9hn8ToHRVuWtAY-tiDz-ZiZkrh/view?usp=sharing

Par Lucas BASTARD, Axel LECOURTOIS et Alan HUGONENQ DE LABONNEFON

On a tous déjà écouté de la musique que ce soit dans un film, à la radio ou encore en concert. Mais est-ce que l’on a tous déjà réussi à en jouer parfaitement ? La réponse est très probablement « non ». Et bien c’est le défi que c’est lancé une petite Start-up dans l‘état du Colorado aux Etats Unis.

Et oui, leur idée est simple. C’est permettre à n’importe qui de pouvoir jouer de la musique, n’importe où et n’importe quand ! C’est donc de cette envie de partage qu’est né le projet SpecDrums.

 

Résultat de recherche d'images pour "SpecDrums"

 

Qu’est-ce-que SpecDrums ? SpecDrums c’est tout bêtement une bague qui a première vue peut paraître très bizarre…

Mais une fois connectée à votre smartphone, les possibilités sont juste infinies ! De base, cette bague est vendue pour faire de la musique, mais le logiciel qu’elle embarque a été conçu pour être open source laissant donc libre court à l’imagination de petits développeurs indépendants et rendant cette bague multi-fonctions comme nous le verrons par la suite.

 

  • La musique :

 

Attardons nous dès à présent à l’utilisation principale de cet objet. Cet « instrument » permet de produire un son en fonction d’un couleur. 

 

 

 

Ainsi, la bague est donc connectée à votre smartphone, puis via une application on va assigner à une couleur un son. Prenons un exemple, dans un premier temps je vais devoir associer une couleur à une note. Ce choix sera paramétré dans l’application dans le but d’être reconnu par la bague. Ainsi, qu’en la bague rentre en contact avec la couleur, la magie opère, le son se produit ….

On peut donc imaginer beaucoup de possibilités pour jouer de la musique !

Comme en jouer sur :

  • des fruits,
  • des légumes,
  • des peintures murales,
  • soi-même.

Pourquoi ne pas pouvoir jouer de la musique avec les différentes couleurs de nos vêtements ?

 

 

  •  Un concept open source

 

Mais au final, comme évoqué dans cet article, la bague est destinée à être développée par les utilisateurs afin de permettre un multi-usages. C’est déjà le cas puisqu’elle est équipée de plusieurs capteurs notamment d’un capteur gyroscopique. Ainsi, grâce à un programme (et aux capteurs), nous pourrons, une fois la bague au doigt, régler le volume de la télévision en montant ou descendant la main. Nous pouvons même imaginer, demain, allumer la lumière de chez soi sans interrupteur.

 

 

Pour conclure, le SpecDrums se veut innovant et adaptable à n’importe quel usage. Sorti en 2017 sur Kickstarter, il a extrêmement bien marché puisqu’il réussi à réunir plus de 1.900 contributeurs et prés de 88.900€ en à peine quelques semaines.

Aujourd’hui commercialisé, il fait parti des objets dont on ne parle pas beaucoup mais qui pourrait bien influencer notre quotidien ou le futur !

Source : https://www.kickstarter.com/projects/364756202/specdrums-music-at-your-fingertips?ref=discovery&term=SpecDrums (KickStarter)

 

La petite amie virtuelle !

 

Azuma Hikari

Azuma Hikari est un hologramme d’une jeune fille agée de 20 ans, ressemblant à une héroïne de manga, cette assistante virtuelle qui peut faire une discussion concrète, envoyer des messages sur le smartphone du propriétaire ou bien contrôler les appareils domotique de la maison comme la lumière d’une pièce !
azuma
C’est une création japonaise, par Gatebox visant particulièrement les hommes célibataires souffrant de solitude et une génération d’Otaku.


Elle se présente comme ceci, dans une capsule  transparente, Azuma Hikari possède:

  • une intelligence artificielle (IA)
  • d’ haut-parleurs
  • d’une caméra
  • d’un microphone
  • capteurs de suivi , de luminosité, capteur facial, d’humidité de température.

Elle agit donc en fonction de son environnement comme une personne réel!

Ce personnage virtuel pourra reconnaître le visage ou la voix de son propriétaire et d’exprimer des émotions.

Il n’y a seulement que 300 exemplaires dans le monde et n’est disponible qu’en prévente aux États-Unis et au Japon, pour la somme de 2600 € !

Voici le site officiel du produit pour en savoir plushttps://gatebox.ai/home/

J’espère vous avoir fait découvrir quelque chose et que vous avez apprécié cet article !

Plato, les meilleurs jeux servis sur un plateau !

Loup Garou, Billard, Uno, Monopoly, Foot, Puissance 4, Pictionnary, Bataille Naval, Jeu de dés, Blanc Manger Coco, Scrabble, Échecs, Dominoes, Belote, Backgammon, Jeux de cartes, Checkers, Jeu de dames… Voici tous les jeux auxquels vous pourrez jouer si vous télécharger Plato ! Et ce, GRA-TUI-TE-MENT ! 

Plato est un jeu mobile regroupant plusieurs jeux de société multijoueur en ligne, développé par Plato Team Inc.

Ces développeurs sont des techniciens en jeux vidéos passionnés par la connexion entre les joueurs, ils ont aussi crée les premiers jeux Yahoo Games. Ils ont décidés de créer Plato car ils pensent que les jeux permettent de créer un lien social. Et de plus, aucune applications de ce type (regroupement de jeux) n’est disponible gratuitement. (source: https://www.platoapp.com/faq/)

Dans Plato, vous pourrez jouer avec vos amis, en créant un groupe, mais aussi avec des personnes du monde entier !

L’atout principal de cette application pour nous est Ocho, un Uno revisité avec les mêmes règles de base, mais modifiées sur certains points (une seule carte jouée par tour, par exemple).

 

Avantages:

  • Une grande gamme de jeux variés
  • Un système de chat textuel pour pouvoir rester en contact et/ou parler à nos opposants inconnus
  • Prise en main facile
  • Beaucoup de joueurs connectés
  • Système d’ajout d’amis et de création de groupe
  • Système de bot en cas de déconnexion d’un joueur en pleine partie
  • Système de classement et de niveau pour pouvoir jaugé son adversaire
  • Système de communauté pour rejoindre des groupes en fonction de vos passions

 

Inconvénients:

  • Impossibilité de jouer avec des amis ET des inconnus en même temps
  • Bots prévus uniquement pour les déconnexions, mais impossible d’en ajouter lors de création de partie
  • Certains jeux sont prévus uniquement pour un nombre de joueurs définis, donc impossible d’y jouer avec un ami (Exemple: Loup Garou)
  • Règles indisponibles sur certains jeux

Tags: , , ,

Lego Black Ops

Alors qu’il nous avait déjà impressionné avec son animation faite en stop-motion Lego Street Shootout, Keshen en remet une couche en parodiant cette fois ci Call of Duty : Black Ops sorti en novembre dernier.

Deux fois plus gore et délirant que dans les précédentes réalisations, avec cette vidéo on retrouve la même ambiance du jeu, le même univers, les mêmes armes (enfin presque…) avec des joueurs fait en Lego.

Le but : Tuer mais ne pas être tué…

Les Bugs et les Pépins les plus marrants des jeux-vidéo.

Qui n’a jamais été confronté à ce genre de problèmes ?

Ratchet & Clank et les ennemis flottant impossible à tuer (mais qui peuvent quand même vous toucher !),  Altaïr et son cheval qui disparait, réapparait puis disparait de nouveau et bien sure les Sims aux corpulences parfois déformées dignes de films d’horreurs.

En passant par Fifa, Call of Duty, Gran Turismo et bien d’autre… Cette vidéo regroupe les bugs graphiques les plus marrants du jeu vidéo.


SEGA: L’urinoir console de jeux!

Le célèbre éditeur de jeux Sega fait son grand retour sur le marché des consoles avec un nouveau concept assez…farfelu nommé « Toirettsu », un urinoir interactif. La console n’est installée, pour le moment, que dans quatre urinoirs publics à Tokyo.

Le dispositif se compose d’un capteur de pression qui est intégré au centre de l’urinoir et permet de transformer la cuvette murale en manette de jeu. Un écran LCD est placé à hauteur du visage pour pouvoir voir les images des jeux vidéo, qui eux, sont contrôlables grâce aux… jets d’urine…

Street Fighter Legacy

Pour commencer cette année 2011,  je vous propose de regarder ce court métrage amateur reprenant les personnages du jeux vidéo Street Fighter.
Il ne bénéficie évidement pas du même budget que le film de Steven E de Souza sorti en 1994 dans lequel vous vous en souvenez sans doute,  Jean-Claude Van Damme jouait le rôle du colonel Guile et Kylie Minogue le rôle de Cammy. Néanmoins il témoigne du besoin incessant des fans à vouloir retranscrire leur héros dans la réalité et au travers de l’art cinématographique.

« Older entries