-- Observatoire des nouveaux médias » art

Posts Tagged ‘art’

Mobilisable: l’exposition

Article publié le : lundi 19 janvier 2009. Rédigé par : Kamal Khati

Dans l’exposition intitulée Mobilisable, Masaki Fujihata n’a pas hésité a puiser dans les progrès de la technologie, pour les adhérer à une démarche purement artistique afin de faire éclore son idée. L’idée de la mobilité, qui dans un climat où s’affrontent déjà le moderne et le contemporain, se mêlent en plus les nouveaux médias dont le numérique,  la vidéo, le GPS et toutes sortes de caméras, grâce auxquels, en partie, l’artiste a tenté de nous révéler l’omniprésence de la mobilité dans notre vie. Pour cela, l’espace de l’exposition ainsi que l’exposition elle-même ont été ménagés de manière à rappeler spontanément aux visiteurs le mouvement dans toute sa progression et sa diversité au point de montrer que même les plantes ressentent, soit possèdent le désir de mobilité, et ce, pour enfin mettre mieux en évidence la mobilité dont jouissent les êtres vivants en général, et donc faire sentir la place considérable qu’occupe celle-ci dans la vie de tous les jours.

Kamal Khati

Impromptus

Article publié le : dimanche 11 janvier 2009. Rédigé par : Kamal Khati

Jean-Charles Fitoussi  affirme que  la fiction n’est pas la création d’un monde autre s’opposant au monde réel, mais qu’elle est le moyen de rendre opaque la transparence quotidienne ordinaire. Cet artiste-cinéaste réussit avec la simple caméra d’un téléphone portable à réaliser des films exceptionnels débordant de sens où il a brisé le procédé de la fiction classique. Cela commença un jour d’hiver de 1993, où s’est produit subitement, devant ses yeux un phénomène météorologique spectaculaire et rare où se sont trouvés intriqués nuages, soleil, et vent. Jean-Charles Fitoussi a voulu filmer ce fascinant défilé naturel mais ils n’a pas pu, car il n’avait pas sur lui sa caméra super 8. Et c’est à ce moment-là qu’il a pensé a reconstruire cette scène en lui intégrant un scénario. Depuis, une vraie quête d’une nouvelle fiction a commencé pour lui. L’ambition de Fitoussi ne consiste pas à rattraper le passé mais à faire découvrir l’homme et la nature sous un nouveau jour. Avec la petite caméra de son téléphone portable qui lui permet de filmer tout, n’importe quand et n’importe où, il a donné libre cours à l’imprévu, au hasard et au tatonnement pour concevoir des films documentaires où l’on découvre une fiction basée sur une observation lucide  du réel. C’est-à-dire, de tout ce qu’on ne voit pas mais qui, pourtant, existe, tel le côté sombre et occulte de l’esprit humain.

Kamal Khati