36. Étienne Mineur. Les éditions volumiques

36. Étienne Mineur. Les éditions volumiques
(présentation par Jean-François Depelsenaire)
Observatoire des nouveaux médias
Ensad 31 rue d’Ulm 75005 Paris

Mercredi 17 novembre 2010, 18h 30, amphi Rodin

Les éditions volumiques sont une maison d’édition dédiée au livre en papier considéré comme une nouvelle plateforme informatique, ainsi qu’un laboratoire de recherche sur le livre, le papier et leurs rapports avec les nouvelles technologies. Comment envisager le livre et sa lecture au XXIe siècle, après la grande révolution des médias liée au numérique et aux réseaux ? L’interactivité, le jeu vidéo en particulier, conduit à une conception nouvelle de la narration et du rôle du lecteur. Comment introduire les usages et l’expérience utilisateur des médias numériques dans le livre papier afin de l’actualiser, étendre son champ et engager le lecteur d’une nouvelle manière ? Il ne s’agit plus d’opposer le livre numérique au livre papier, mais d’enrichir le rapport tactile, émotionnel et intime au savoir qu’offre le livre papier, avec les dimensions nouvelles qu’apporte le numérique. Chacun des projets des Éditions volumiques explore une facette de cette union du papier et de l’ordinateur. Étienne Mineur présente les expérimentations faites ces six derniers mois au sein des éditions volumiques, de nombreux travaux concernant les livres interactifs, les livres augmentés, les jeux hybrides tangible/digital, en portant une attention particulière au processus créatif.

Étienne Mineur est diplômé de l’ENSAD en 1992, il est le cofondateur et directeur artistique de l’atelier de création Incandescence en 2000, cofondateur des éditions volumiques en 2010. Il est aussi professeur à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (programme de recherche IDN), professeur invité à la HEAD-Genève et à l’école e-Artsup Paris.

Liens :
http://www.volumique.com/fr/
http://www.volumique.com/blog
http://www.my-os.net/blog/
http://www.incandescence.com/
http://idn.ensad.fr/

Enregistrement vidéo de la conférence d’Étienne Mineur

1/3


Jean-François Depelsenaire présente Etienne Mineur et situe son travail dans le contexte des programmes de recherche de L’Ensad. Etienne Mineur fait un retour sur le travail de réalisation de sites web pour le couturier Issey Miyake, révélateur du fil conducteur d’une esthétique de l’interactivité intuitive —par l’exploration sous roll over d’un espace-écran libéré du cadre de la «frame»— et de la disparition et apparition progressive des figures.

_________

2/3


Etienne Mineur est passé par toutes les étapes des médias numériques et revient aujourd’hui aux supports tangibles interactifs avec les Editions volumiques.
Pièces présentées et analysées:
. Le livre qui voulait être un jeu vidéo
, jeu vidéo sur papier, tentative de réactualisation de l’idée du «livre dont vous êtes le héros». Ce livre sait à quelle page est son lecteur, il sait depuis combien de temps celui-ci l’a ouvert, il connaît sa position, il a une boussole intérieure. Son principe réside dans l’utilisation de cartes programmables LilyPad Arduino. Les premiers jeux électroniques Simon et Pong de Ralph Baer sont intégrés dans le livre. Le livre est imprimé avec des encres thermosensibles qui ont la faculté d’apparaître ou de disparaitre à une température donnée.
. Voyage dans la lune et histoire comique des états et empires du soleil, de Cyrano de Bergerac. Le lecteur a vingt minutes pour lire le livre et à partir du moment où il ouvre le livre, les pages de texte se noircissent  petit à petit mais définitivement. Le livre est réalisé en papier fac thermique, une résistance est insérée dans la reliure et à partir du moment où vous l’ouvrez, le papier chauffant doucement brûle et noircit.
. Duckette, livre magique sur le modèle des jeux électroniques de poche Nintendo Game & Watch. Livre interactif ayant la possibilité de faire apparaître et disparaître dynamiquement des éléments sur le papier selon les techniques précédemment utilisées.
. Ballon, livre interactif tournant ses pages tout seul. Ce livre est connecté à Internet, une application a été faite avec l’Iphone connecté au livre: la porosité existe entre le support tangible et le support numérique.
L’idée maîtresse de ces expériences est de partir sur la base d’un vrai livre, de lire vraiment sur du papier, mais de faire en sorte que des informations de l’univers numérique arrivent dans cet univers tangible du livre. Ce livre dont les pages sont un pliage en accordéon peut tourner ses pages tout seul, par un système de reliure spécifique.

_________

3/3


Autres directions de travail et pièces présentées:
. Bertrand Duplat, The Meeting Zombies, livre en 3D, en volume, une bande dessinée à une seule case mais en profondeur, édité sur matériau transparent (plexiglas).
. The Night of the Living Dead Pixels, sur le principe du livre dont vous êtes le héros. Livre pliable à lecture multiple + Iphone + QR codes. Le téléphone portable initialisé photographiquement en positionnant son écran au-dessus du livre, permet de connaître le temps de lecture, le parcours fait et en fin de chapitre, va lancer une vidéo toujours différente, de manière pondérée, parce qu’il connaît le parcours et le temps de lecture qu’il a assistés. Tout le film est découpé en extraits et on peut imaginer que des vidéos puissent être en ligne et mises à jour régulièrement.
. Labyrinthe, livre interactif à lecture multiple fait sur un système de pliage permettant d’obtenir 3.6 possibilités de parcours différents. Prototype.
Ce principe intéresse les personnes qui jouent aux jeux de plateau, jeux de société contemporains.
. Pirates. Ce petit jeu de pirates est aussi un plateau, le téléphone est le pion du joueur. Selon l’endroit où il le dépose sur la carte-plateau que le téléphone a en mémoire, —avec l’utilisation d’accéléromètres—, la carte devient magique et des événements supplémentaires apparaissent sur l’écran du téléphone qui fonctionne comme une espèce de loupe. Le lecteur-joueur regarde donc le pion lui-même et non un écran placé en dehors de l’objet-carte, comme lorsqu’on joue aux échecs, on reste sur les objets mêmes du jeu.
Ensuite Etienne Mineur fait le contraire, c’est l’écran du téléphone (Iphone) qui devient le plateau, il décrit les expériences conversationnelles de figurines-avatars posées sur l’écran de l’Iphone, faites avec les étudiants de l’HEAD à Genève.
Dernière expérience: substituer aux pions, de simples cartes à jouer, utilisant les techniques multitouch. Une très belle bataille de cartes abstraites, le blanc contre le noir en coulures, l’image sur la carte est continuée dynamiquement sur l’écran, comme si la carte crachait l’encre.

Images


Ballon.


The Night of the Living Dead Pixels