28. Agnès de Cayeux : Oh my bot !

28. Agnès de Cayeux : Oh my bot !
(présentation par Nicolas Thély)
Observatoire des nouveaux médias
Ensad 31 rue d’Ulm 75005 Paris

Mercredi 17 février 2010, 18h 30, Amphi Rodin


Alissa, discussion avec Miladus, Elon/120/211/501. 2010

Théâtre webcamé (en compagnie de Jean-François Peyret), court-métrage youtubé (prix de la Scam en 2007), co-direction d’un essai sur Second Life, collecte méthodique d’images et de situations 2.0.,  re-enactment d’une performance improbable : depuis le début des années 2000, Agnès de Cayeux œuvre sans ménagement dans les plissures discrètes du réseau Internet.
A l’occasion de cette conférence, Agnès de Cayeux reviendra sur son parcours et présentera sa prochaine création programmée fin mars au Jeu de Paume : Alissa, discussion avec Miladus, Elon/120/211/501. Cette œuvre met en scène Miladus, avatar de l’historien des religions Milad Doueihi et Alissa, un «bot» —un programme informatique qui interagit avec un serveur comme s’il était… humain— présent sur le monde virtuel Second Life.
http://www.agnesdecayeux.fr
http://www.poptronics.fr/Pop-surf-Agnes-de-Cayeux-artiste

Enregistrement vidéo de la conférence-projection d’ Agnès de Cayeux

1/4.
«Parler de son parcours.» Le théâtre
webcamé de Jean-François Peyret, vise à modifier l’exercice même du métier de comédien. Entre 1999 et 2006 Agnès «tente d’essayer quelques gestes pendant cette expérience»: «Je crois que le principal métier, c’est d’observer l’autre sur le réseau».


••

2/4.
justagurl23. «Observer, comprendre les ‘communautés’ que constituent Youtube ou DailyMotion et trouver la personne, la figure représentative de ces plateformes.» «Tracer des gens, avant le Web.2». «Avec Facebook, tout le monde fait ce travail d’observation et les gens s’auto-analysent comme des figures.»  Sites et ouvrages de référence: Vito Acconci, Theme Song sur Ubuweb; Playlist vidéo#7; ; Nicolas Thély, Vu à la webcam—essai sur la web-intimité, 2002; Agnès de Cayeux, Etre mutant, 2007;


••

3/4. Le projet Alissa, discussion avec Miladus. Apparaîtra le 31 mars 2010 à l’espace virtuel du Jeu de Paume. Généalogie de ce type de projets conversationnels entre nous, avatars et bots: Eliza, thérapeute, premier agent intelligent; Paul Devautour, Sowana; Richard Wallace, Alicebot. Bibliographie: Milad Doueihi, La grande conversion numérique, 2008.


••

4/4. Questions. Légitimité de cet art numérique. Le public doit être celui des amateurs d’art comme dans l’espace virtuel du Jeu de Paume à Paris. Du plaisir d’éduquer ses bots et du feed back sur leurs interlocuteurs: apprendre la langue bot. Déplacer la scène théâtrale dialogique sur Second Life: la nouvelle expérience en cours de Jean-François Peyret autour de la correspondance de Henry D. Thoreau avec H. G. O. Blake. Liens: texte d’un entretien avec Jean-François Peyret. Christophe Bruno, net-artiste.




••