50. Julien Prévieux : Anomalies construites

Présentation par Gwenola Wagon
Observatoire des nouveaux médias
EnsAD 31 rue d’Ulm 75005 Paris

Mercredi 7 mars 2012, 18h 30, amphi Rodin

Le travail, le management, l’économie, la politique, les dispositifs de contrôle, les technologies de pointe, l’industrie culturelle sont autant de « mondes » dans lesquels s’immisce la pratique de Julien Prévieux. À l’instar des Lettres de non-motivation qu’il adresse régulièrement depuis 2000 à des employeurs en réponse à des annonces consultées dans la presse, détaillant les motivations qui le poussent à ne pas postuler, ses œuvres s’approprient souvent le vocabulaire, les mécanismes et modes opératoires des secteurs d’activité qu’elles investissent pour mieux en mettre à jour les dogmes, les dérives et, in fine, la vacuité. Adoptant sciemment la posture de l’individu confronté à des pans entiers de la société qui, à bien des égards, se retrouvent déshumanisés, Julien Prévieux développe une stratégie de la contre- productivité, ou de ce que le philosophe Élie During nommait, dans un récent texte sur sa pratique, le « contre-emploi ». Christophe Gallois

Julien Prévieux, artiste, né en 1974. Diplômé de l’École supérieure d’Art de Grenoble et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il est également titulaire d’une maîtrise de biologie. Qu’il écrive des lettres de non-motivation, qu’il se livre à un parcours d’obstacles dans la ville ou au re-trucage d’un film hollywoodien, Julien Prévieux s’applique à décrypter un monde marqué par des changements idéologiques profonds mais il propose également des manières de l’habiter. Entre humour absurde et tentative de révolte, les stratégies qu’il développe sont fondées sur la confrontation volontaire d’un individu solitaire avec un système donné (architectural, social, économique, etc.). À travers des séries de peintures géométriques ou des diagrammes qui lui permettent de relire les grands textes de l’économie politique, il poursuit aujourd’hui sa recherche sur la notion de travail et la production de valeur à l’ère du capitalisme cognitif.
Julien Prévieux est représenté par la galerie Jousse Entreprise à Paris. Il a récemment exposé à la 10e Biennale d’Istanbul, au San Francisco Art Institute, au Plateau-Frac Ile-de-France, à la galerie Jousse Entreprise, au Kunsthaus de Dresde.

En savoir plus :
www.previeux.net
http://www.jousse-entreprise.com/julien-previeux


Julien Prévieux, Anomalies construites, 2011, vidéo HD, 8 mn.


Julien Prévieux, What shall we do next?, 2011, animation 3D.

 

Enregistrement vidéo de la conférence de Julien Prévieux

1. Julien Prévieux présente rapidement son cursus d’études, associant biologie et arts: Beaux-arts de Grenoble, Villa Arson, Collège Invisible, La Seine. Il propose une lecture non chronologique de projets récents, qui pourraient constituer trois salles d’une exposition. 1ère section: les bibliothèques, un travail sur la surface et le contenu des livres. Pièces présentées: La totalité des propositions vraies (avant), 2009, «bibliothèque des savoirs périmés». FAQ (Foire aux questions), tableaux.  Forget the money, bibliothèque personnelle de Bernard Madoff, 2011, impressions jet d’encre, pièce sonore, voix : Charlie. A la recherche du miracle économique, diagrammes, 2007.

2.1. 2e section: les répliques et reliques. Pièces présentées: Le Lotissement, 2008. Menace 2, meuble à tiroirs qui apprend à jouer au morpion. «Dans ce musée personnel des technologies obsolètes», Have a rest, 2007. Architecture incomplète composée de deux miroirs sonores, en béton et parpaings.

2.2. Un saut dans le temps, pièces présentées: Anomalies construites, 2011, vidéo HD, 8 mn. What shall we do next?, 2011, animation 3D.

3. 3e section: les actions, les expériences, des constructions de situations. Pièces présentées: Atelier de dessin, Brigade anti-criminalité du 14ème arrondissement, pièce unique, série de 7 + 7 brouillons. Mallette n°1 (Ministre de l’intérieur – 30 mai 2006), 2006, photographies et tampons réalisés avec les empreintes de Nicolas Sarkozy. Lecture de quelques Lettres de non motivation, 2000-2007.