42. Xavier Boissarie : média numérique, de l’immatériel au tangible.

42. Xavier Boissarie : Média numérique, de l’immatériel au tangible.
(présentation par Samuel Bianchini)
Observatoire des nouveaux médias
Ensad 31 rue d’Ulm 75005 Paris

Mercredi 6 avril 2011, 18h 30, amphi Rodin

http://www.orbe.mobi

Praticien du numérique depuis quinze ans, Xavier Boissarie s’éloigne de la dimension immatérielle attachée à ce domaine pour mieux s’approcher de l’expérience incarnée. Il s’empare des supports mobiles dans une tentative d’hybridation des espaces tangibles et numériques selon différentes modalités : la préfiguration de l’expérience concrète  dans une simulation analogique, la captation et la restitution de l’expérience de déambulation à travers des représentations cartographiques dynamiques et interactives ou encore, le déploiement de contenus situés accessibles en déambulation avec un terminal mobile.
Pour travailler sur ces sujets, Xavier Boissarie a rassemblé une équipe composée de game-designers, ingénieurs et artistes au sein de la société Orbe. L’équipe mène une intense activité de recherche et développement en collaboration étroite avec différentes institutions du domaine culturel : l’ENSADLAB (géo-localisation indoor), L’IRCAM et L’ENSCI (projet ANR Topophonie), l’ESAA (plate-forme de création de contenus situés), le PASS (projet ICI).

Après huit années de conception et réalisations de jeux récréatifs ou sérieux, Xavier Boissarie a enseigné le game-design durant sept ans dans différents établissements. Il mène une activité de recherche et développement dans les domaines de la réalité augmentée / réalité mixte et de la cartographie dynamique et interactive au sein de sa société / laboratoire Orbe.

Enregistrement vidéo de la conférence de Xavier Boissarie

1.1./2 et 1.2./2.
Samuel Bianchini introduit la conférence de Xavier Boissarie structurée sur son parcours de travail et l’évolution de son approche du numérique et notamment de l’image de synthèse sur une quinzaine d’années. Une première période dédiée à l’image de synthèse du jeu vidéo aux installations artistiques, puis une deuxième période, ou plutôt une transition progressive vers une incarnation de ces images dans l’espace et le temps. Parcours personnel en phase avec un mouvement de fond des médias numériques. Une réflexion sur le game design et le game play et le plaisir de la prédiction exacte propre au monde virtuel des jeux. Une remise en cause apparemment paradoxale entre les espaces numériques et les espaces physiques. Les révolutions arabes seraient comme le révélateur actuel de leur liaison dialectique. Présentation d’installations  interactives dont Bandoneon, impliquant la déambulation urbaine du regardeur de la pièce visuelle et sonore… Paysages du Festival (Avignon 2009) http://interactive-map-avignon.arte.tv; projet avec Anahita Hekmat au 104, http://www.104.fr/#/fr/Artistes/Blog/B170-Anahita_Hekmat; le projet Topophonie avec les ateliers de l’Ensci; le projet Discontrol Party avec Samuel Bianchini (EnsadLab).

________

2/2.
Conclusion ouverte en forme de questions. Puis questions de la salle. L’avenir de l’écran entre réduction drastique et gigantisme.

________



Orbe – Arte, Avignon, Paysages du Festival

Orbe – Arte, Avignon, Paysages du Festival

Orbe – ENSCI – IRCAM, Topophonie Mobile