Poptronics

Poptronics, que penser de ce mot? personnellement, je pense à pop, populaire, chocopops, électronique…mais qu’est-ce donc la signification de Poptronics? A la base, Popular electronic est un magazine américain des années 1950/60 réalisé par les premiers hackers. Poptronics est la jonction de ces deux termes.


Page d’accueil du site

Ce site est géré par cinq personnes venant/travaillant dans le milieu de la culture, des nouveaux-médias et il y a aussi des intervenants ponctuels. Cette conférence fait écho à celle donnée par Nicolas Beau de «Bakchich» le mercredi 11 mars 2009 ici

Annick Rivoire nous a rappelé que les journaux papiers sont en crise et que les gens ont tendance à aller sur internet pour s’informer; sur des sites plus ou moins officiels puisqu’en effet, tout le monde peut faire un blog/un site et parler de l’actualité. Les sites comme rue 89mediapart ,bakchich.info… sont des pure players. Directsoir, numéro 621 du lundi 12 octobre 2009, nous apprend que The Evening Standard est devenu gratuit! Pourquoi? Il a été racheté par Alexander Lebedev et ce dernier pense que la gratuité va engendrer un pic de lecteurs: il passerait de 250 000 lecteurs à 600 000! Comme quoi, la publicité peut, peut-être, «sauver» un journal.

Poptronics se différencie de ce genre de sites d’informations car il n’a pour thème principal que la culture et les nouveaux médias. La presse, sans la publicité s’effondre… Quelques grands groupes tirent leur épingle du jeu et font de juteux bénéfices: google, yahoo par exemple. Cependant, la publicité sur internet ne fonctionne qu’aux clics. Se pose alors la question: comment avoir des sous? Poptronic participe au sard. Fondation de la Société d’Acceptation et de Répartition des Dons « Elle a pour objet de favoriser le libre accès a la culture, grâce a un système de financement par le don». C’est une sorte de mécénat global qui gère les dons pour plusieurs sites.

HADOPI pose entre autres, la question de la rémunération des droits d’auteurs. On peut prendre comme exemple le site deezer. Ce dernier permet d’écouter de la musique gratuitement. Cependant, certaines maisons de disque s’estiment lésées par ce type de site puisqu’il est gratuit et que donc, elles ne touchent rien du tout! Poptronics a réagi contre HADOPI. Ils sont à l’initiative d’une pétition qui a réuni environ 600 signatures. Ici.

Poptronics en soi: ce site permet de se démarquer des autres par son graphisme et aussi par son thème principal, la culture numérique. De nombreu(es)/(x) sites, images, artistes, vidéos y sont référencé(e)s. L’équipe de Poptronics a été amenée à faire des versions papiers pour divers événements. Ils font aussi parfois de la radio de création éphémère. Des artistes contribuent quelques fois ou régulièrement au site comme Chris Marker.

Le petit point faible: Lorsque nous sommes sur la page d’accueil du site nous avons le déplaisir d’être attirés par les bannières publicitaires orangées…en effet, le site est globalement en noir et blanc et le peu de couleur qui s’y insère saute aux yeux…

Les points forts: L’agenda est non exhaustif mais très sympathique. Il y a tout plein d’informations intéressantes. De plus, il permet visuellement de faire rapidement un tour d’horizon de ce qui se fait actuellement. On peut mettre sur son agenda numérique l’agenda poptronic! Ils ont 60 000 visiteurs uniques /mois. Les textes, articles, publiés sont de bonne qualité! Ils sont sur youtube: YOUTUBE poptronics et Dailymotion : dailymotion Poptronics


Vue de l’agenda

Retour critique, après quelques déambulations sur le site:
Pop’lab
: je vais me focaliser pour l’instant sur le numéro 10, d’avril 2009, fait par Systaime. Personnellement, je ne vois pas trop l’intérêt de ce genre de choses. Pourquoi? Parce que faire autant de pages sur un thème qui en soit est certes intéressant à traiter est, dans ce cas là,  inutile… à moins qu’il veuille nous montrer à quel point nous sommes envahis par ces monstrueux (X) spams? peut-être… mais j’en reçois suffisamment pour avoir ma dose. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de gâchis de papier! Bon, après cette déception, allons jeter un œil sur le numéro 9 (Annick Rivoire nous a montré la version papier lors de la conférence). Ici, la qualité graphique est au rendez-vous et c’est fort agréable! à la lecture des articles, on se sent dans l’ambiance! Les «zooms» mettent en lumière des artistes, des «débats» et des«interviews» rendent (encore plus) vivant ce magazine… les articles sont courts et ils ne sont pas ennuyeux donc c’est très réussi. Le petit «hic», la lecture du pdf n’est pas très évidente sur ordinateur.

Le numéro 7 est quant à lui superbe! le graphisme est toujours au rendez-vous et l’artiste choisi (Stéphane Calais) mérite le détour ! On révise même ces classiques (Manet, Mondrian…) en lisant son interview.

Pop’sonics (radio de création éphémère):
C’est la radio de Poptronics. On trouve les podcasts réalisés à des moments donnés (à Main d’œuvres par exemple). Le son est bon et les choix musicaux aussi.

Le net art existe-t-il ?
Oui, Poptronic est un site qui met en avant cela…c’est leur marque de fabrique de parler des nouveaux médias… Le site se consacre aussi beaucoup à la culture «autre», à celle qui n’intéresse pas les journaux papiers finalement. Par rapport à l’article sur la Biennale de Lyon, j’y reviendrai ultérieurement car je vais m’y rendre en décembre donc…à bientôt !

Cindy Théodore

(1) http://www.flickr.com/photos/hugues_m/sets/72157622278963329/