L’art des foules

Deux intervenants Christian Tarpin (ingénieur civil des ponts-et-chaussées) et Franck Beau (chercheur et consultant) sont invités à l’ENSAD pour la dernière conférence du colloque  Mobilisable, sur le thème de l’art des foules. La mobilité des foules c’est d’abord le transport. Christian Tarpin présente les moyens de transport, le métro, le vélo, la voiture, le covoiturage, qui réunissent les gens dans la mobilité. Ensuite, Franck Beau nous fait découvrir le métro sous une autre vision. C’est un métro des échanges. En diffusant des petits clips, les foules présentes dans le métro passent du rôle de spectateur à celui d’acteur. Les usagers de transport créent l’art ensemble et la mobilité de la foule crée une sorte d’œuvre d’art sociale. Un autre exemple, le phénomène des flashmobs. Un flashmob est le rassemblement d’un groupe de personnes qui se connectent par des technologies simples (le portable, SMS, internet) pour agir collectivement dans un lieu public. Les participants  ne se connaissent pas et se dispersent rapidement. Dans la mission Frozen New York, 207 volontaires anonymes se sont figés au milieu de la gare de New York pendant 5 minutes. Franck Beau indique aussi qu’il existe deux mondes. Le monde du hard (internet, les portables) et celui du soft (les logiciels, les applications, les blogs, etc.). Dans le monde du soft, il y a des plates-formes d’éditions et de stockage, des réseaux sociaux et des sites de mises en relation, et  aussi de nouvelles cartes et calculs d’itinéraires. Enfin, Il est difficile de distinguer si ces activités sont de l’art ou appartiennent au domaine du jeu? Mais ces foules représentent une nouvelle forme de mobilisation et de connexion fondamentalement différente.