A la recherche d’Affecti nouveaux de Masaki Fujihata

Que cherche Masaki Fujihata dans l’installation Orchisoid (2001-2005)? Une recherche de communication avec le monde végétal par le biais de la technologie pointue? Ou autre chose? Linvention technologique peut être invention artistique dans la mesure où celle-là dans celle-ci agence des figures nouvelles, cest-à-dire crée des affects. Citons une phrase de Guattari/Deleuze :

«Une saison, un hiver, un été, une heure, une date ont une individualité parfaite et qui ne manque de rien, bien quelle ne se confonde pas avec celle dune chose ou dun sujet. Ce sont des heccéités, en ce sens que tout y est rapport de mouvement et de repos entre molécules ou particules, pouvoir daffecter et d’être affecté.» (Mille Plateaux, Minuit, 1980, p.318)

Masaki Fujihata , en utilisant divers matériaux, essaye de créer des heccéités qui sont matrices dun Réel nouveau. De celui-ci se produisent l’accidentel, l’éphémère, l’invisible, l’observable, la fantasmagorie, l’histoire… Sa démarche artistique essaye donc de saisir un bloc de formes, un soupir; un sourire, un retour au repos, etc. à travers les jeux déplacés et tendus. Ici linvention technologique et linvention artistique tendent vers une individuation sans sujet. Ainsi l’expérimentation de Masaki Fujihata est en plein cœur de lart contemporain.
Hye-Young Seon