Francesco Jodice – Medium of the art

Francesco Jodice (né à Naples en 1967) commence son activité artistique en 1995. Après avoir obtenu son diplôme d’architecture en 1996, il se lance dans le domaine des nouveaux médias. Il se spécialise principalement dans la photographie, les films et l’écriture. A partir de  2000, avec le groupe qu’il a cofondé, Multiplicity, qui est un network international d’artistes et d’architectes, il présente des œuvres collectives qui  se rapportent à l’art interactif. A travers des manifestations qui conduisent  les gens à participer aux œuvres, Francesco Jodice place la valeur de l’art interactif comme une véritable notion artistique. Il s’interroge également sans relâche sur l’attitude que doit adopter  l’art contemporain dans la société. «Comment l’art peut-il faire entrer les gens dans l’œuvre d’art?», c’est la question que se pose Jodice et il devient essentiel pour lui d’arriver à trouver, dans son travail, une méthode pouvant résoudre cette problématique.
Parmi ses travaux, je m’intéresse beaucoup au court documentaire Sao Paulo City tellers, l’une des œuvres présentées en compétition au Rotterdam International Film Festival en 2007.  Ce film avait déjà été diffusé  à la Biennale de Sao Paulo en 2006. Sur un concept de nouvel espace d’installation, Francesco Jodice a montré cette œuvre non seulement  dans un musée de Sao Paulo mais la scène de l’exposition est aussi diffusée simultanément par la TV afin que le grand public y soit invité et la voit en même temps que les visiteurs réels au musée. Dans ce film, Jodice explore des aspects variés de Sao Paulo tels les emplois alternatifs, la nouvelle  économie et les styles de vie. En reflétant le quotidien des individus urbains, Sao Paulo City tellers se découvre comme le portrait intense d’une grande ville d’Amérique du sud où beauté et danger coexistent.
A travers ce film, Jodice démontre aussi la relation entre l’œuvre d’art et l’art public tout autant que celle entre l’art contemporain et les nouveaux médias. Pour lui, le sens de l’art public actuel et des nouveaux médias de l’art contemporain sont des éléments très importants dans sa recherche artistique. Par conséquent, il essaie toujours d’intégrer son œuvre dans l’art public en se servant des nouveaux médias. Désormais, Francesco Jodice  continue et développe son travail en explorant les paradoxes de l’art contemporain pour trouver une nouvelle et puissante communication interactive entre les gens et la société d’aujourd’hui.

Hangki Min