Art, corps et technologie

Où nous amène l’évolution technologique? C’est une question qui se pose vue l’accélération des inventions High tech qui transforment la vie quotidienne de l’individu, il en devient accro et ne peut en aucun cas s’en séparer.
Xavier Boissarie artiste et surtout praticien du numérique  s’est intéressé à la problématique de l’attachement et l’immobilité des jeunes devant des écrans et le fait d’interagir dans un espace artificiel au lieu de s’intéresser à l’espace réel. De ce fait il entame une réflexion sur la réalité virtuelle, ainsi il met au point des expériences qui impliquent le corps et la technologie et en même temps ce qu’il appelle hybridation. A travers son installation interactive Bandoneon, l’artiste implique corps, art et technologie, le but en terme d’expérimentation est surtout l’implication corporelle en utilisant une planche afin d’interagir avec des éléments virtuels.
Pour Xavier Boissarie, le son est une partie intégrante d’une œuvre multimédia, car il enrichit le champs de réflexion,  par conséquent il sollicite l’imaginaire et assiste de multiples manières d’interpréter.
On voit par l’approche de l’artiste, une tentative d’élaborer la nouvelle technologie au profit de l’homme et non pas à le rendre inactif. Alors il tente de marginaliser l’écran fixe par l’expérience corporelle et sonore.
L’art depuis des millénaires s’est contenté d’être regardé et apprécié, alors qu’à notre époque, avec l’évolution technologique, on passe à l’art expérimental où le spectateur devient acteur où l’œuvre d’art devient expérience.

Imen Bouhajila

Tags: