La science au service du design

Le textile existe depuis des milliers d’années, les hommes de l’époque s’équipaient avec les moyens du bord afin de se vêtir puisque c’était le rôle primaire du textile. Avec le temps la fonction du textile se développe, il occupe le quotidien des êtres humains non seulement pour des nécessités mais aussi pour du luxe. L’évolution technologique n’a pas épargné le secteur du textile sauf que celle si nécessite de l’énergie et du synthétique sans se soucier de l’environnement. Dans ce cas on associe forcement l’évolution du textile avec la pollution et la dégradation de l’environnement. Sauf que le designer Carole Collet  a démontré le contraire avec sa recherche en textile; elle a fusionné évolution et écologie. Le résultat est de développer du textile futuriste mais surtout écologique, et pour acquérir cette dualité il fallait fusionner design et science.
La chercheuse collabore essentiellement avec des scientifiques du secteur médical afin de mettre au point des techniques nouvelles et écologiques dans la fabrication du textile, ses inventions et celles de ses étudiants révèlent une symbiose entre science et design et si on associe les deux on arrive à un fait réussi dans les deux domaines respectifs. Le projet du tissu produit par des bactéries innove essentiellement le design textile avec des méthodes scientifiques, la mêmes chose pour les pouffes biodégradables et aussi les motifs réalisés au laser. Tout ces travaux nécessitent du savoir faire scientifiques, sans lui le design textile ne sera pas aussi écologique et intelligent. Eventuellement on constate que la science et la technologie sont au service du design plutôt indispensable à l’évolution du design quelque soit le domaine.
L’idée de Carole Collet de réfléchir à un futur lointain est une façon d’imaginer le monde du  futur et le développer au présent. Aussi elle remet en question la fonction du designer et prouve qu’elle ne se situe pas seulement dans la création superficielle du produit ou matériau et dans ce cas le textile mais aussi elle peut évoluer à un degré scientifique ou autre.

Imen Bouhajila

Tags: