Bio-Design, le futur du monde textile

Carole est une experte dans le monde de nouveaux textiles. Elle a notamment été commissaire et designer de l’exposition Nobel Textile présentée à l’Institut d’art contemporain à Londres en 2008, qui a associé cinq prix Nobel avec cinq chercheurs en design textile. En combinant la science et le design, elle expérimente des nouveaux matériaux écologiques pour créer des designs qui soient une biomimicry, c’est-à-dire qui imitent le plus possible la nature.
Pendant la conférence, elle nous a présenté les travaux de ses étudiants et aussi ses travaux personnels. Là on découvre un tout autre univers écologique avec le bio-design.  Elle essaye de combiner l’écologie et la technologie intelligente à travers ses travaux. Diana Elabahi, une de ses étudiantes a réalisé un coussin qui se comporte comme un chat. Là, elle se pose la question si des produits design peuvent remplacer les animaux de compagnie et on a un résultat qui est plus que satisfaisant. Carole Collet s’est inspirée de John Sulston qui a eu le prix Nobel de médecine pour ses travaux sur la division cellulaire. Elle travaille sur l’architecture des plantes et c’est un projet qui semble assez insolite. C’est-à-dire qu’à la place de produire des fibres, elle veut faire que ces plantes produisent des dentelles en utilisant la biologie synthétique. C’est un domaine scientifique combinant biologie et principes d’ingénierie dans le but de concevoir et construire de nouveaux systèmes et fonctions biologiques.
Carole Collet est en quête de conception qui vise à développer des textiles innovants pour le marché intérieur. Elle remet en question la relation entre le scientifique et le designer.

Aslam Bunnoo