Questionnement sur notre relation avec l’objet

Etienne Mineur nous a présenté quelque travaux. Il a travaillé sur plusieurs concepts et projets différents qui surprennent par l’originalité et les concepts décalés: dans une première étape, il a présenté un site où il fallait juste souffler sur l’écran pour passer d’une image à une autre, et où l’idée principale est de travailler avec des vrai matériaux et d’éviter de toucher le clavier, sur un autre site qui ne s’utilise qu’une seule fois, lors d’une consultation sans possibilité de retour en arrière.
Dans une deuxième étape, il nous a montré ses travaux autour du livre: il a réalisé un projet intitulé le livre qui voulait être un jeu vidéo, un livre qui sait à quelle page vous êtes, il connaît depuis combien de temps il est ouvert et sait distinguer le nord du sud.
A travers ses projets originaux et  même humoristiques, il a questionné notre relation avec les objets, nous qui vivons aujourd’hui entourés d’objet. Etienne mineur a dit «la réalité à travers un écran, un univers virtuel ne m’intéresse pas, il faut partir sur des objets réels, un univers réel»; aujourd’hui eston est dépassé par la technique, le design et les nouvelles technologies? Est-on  en train de créer du design fonctionnel ou demande-t-on à l’homme d’être fonctionnel?
Le design les nouvelles technologies nécessite la réflexion, on s’attache de plus en plus à ces objets, on est passé au tactile: on caresse l’objet et on crée un lien affectif avec lui, on a trop valorisé l’objet et la technologie  au point qu’on se demande aujourd’hui où nous en sommes dans notre rapport aux nouvelles technologies? Etienne Mineur a prouvé que le design n’est pas seulement penser pour faire des objets ou des supports utiles c’est aussi faire des objets qui nous font penser. On peut exploiter l’ampleur que prend le design aujourd’hui pour transmettre des messages et des concepts et questionner sur notre relation avec tout ce qui nous entoure.
Abir Belaid