Eléonore Saintagnan. La rencontre comme démarche artistique.

«C’est très simple. Asseyez-vous, regardez, écoutez. Une œuvre d’Eléonore Saintagnan, c’est d’abord une présence, la capacité rare de percevoir, et de partager, la beauté d’êtres humains, de lieux, d’objets qui sans son intercession passeraient inaperçus, ou seraient considérés avec condescendance.» (1)

Les œuvres et vidéos d’Eléonore Saintagnan ne sont certes pas des images complexes mais elles se rapportent au psychisme. Par exemple, sa vidéo Lacan la chenille, réalisée en 2008 avec la technique de montage found footage (4min 38), juxtapose des extraits du film de Walt Disney Alice au pays des merveilles avec la voix de Jacques Lacan. Avec ce montage vidéo, elle nous interroge ici l’intelligence artificielle ainsi que l’idendité culturelle. Sa démarche me rappelle celle de l’artiste Alain Séchas, qui lui, attaque la comédie des mœurs. Les artistes veulent susciter la réaction du public afin de transmettre leur message. En utilisant et manipulant les caractéristiques de la vidéo, de la photographie et du dessin, Eléonore Saintagnan nourrit la pensée de l’interactivité entre l’image à support numérique et la perspective de la rhétorique.


http://www.lesabattoirs.org/region/2008/12/09-100pcartpur/100pcartpur.htm (consulté le 29 janvier 2011)

(1) http://www.eleonoresaintagnan.com/texte.php (consulté le 29 janvier 2011)

Su Min Bhin