14 octobre 2019

You are currently browsing the daily archive for 14 octobre 2019.

Théâtres optiques de Pierrick Sorin

Chorégraphie au savon

Pierrick Sorin est un artiste et vidéaste contemporain qui réalise des installations audiovisuelle.

Il présente ses productions sous forme d’un théâtre optique où on voit un personnage s’animer à l’intérieur d’un décor fixe par un jeu de reflet sur une plaque de verre inclinée. On retrouve dans ses films tous les ingrédients classiques du divertissement : le déguisement, le comique de répétition et le gag de music-hall ce qui les rend d’autant plus familiers et accessibles à n’importe quel public.

Il se filme lui-même devant un fond vert et incarne différents personnages. Il est ainsi amené à travailler ses vidéos afin que plusieurs « lui » interagissent dans une même scène.

Pierrick Sorin utilise le procédé du « Pepper’s ghost » dont il a fait sa spécialité depuis plusieurs années. Il s’agit d’une technique illusionniste qui date du 19ème siècle et était employée au théâtre pour faire apparaître un fantôme sur scène. Cette technique permet à l’artiste d’apparaître sous la forme d’un petit hologramme au milieu d’un décor réel.

Fonctionnement du théâtre optique : Reflet de l’image d’un téléviseur sur un miroir semi-transparent incliné : le miroir reflète mais laisse aussi voir les objets éclairés placés en arrière-plan. L’image du téléviseur vient se superposer sur le décor réel. Pour que l’illusion fonctionne, le personnage doit être vêtu d’habits clairs sur un fond noir pour qu’il y ait uniquement le personnage qui soit reflété.

 

Cet été, Pierrick Sorin a exposé une collection de 8 théâtres optiques dans des hôtels Nantais dans le cadre du « voyage à Nantes » (un événement culturel programmé tous les étés à Nantes). Il invitait ainsi les visiteurs à déambuler dans la ville de Nantes pour visionner toutes ses œuvres.

La saga Mario Kart

Le principe du jeu est extrêmement simple :

C’est un jeu de course ou le but et de finir premier sur les 8 à 12 joueurs présents sur la course au fil des opus à travers 3 tours de circuit mouvementé et imprévisible et tout cela à travers différent circuit sa basant sur l’univers de Mario. Mais ce qui rend le jeu unique en son genre, d’autant plus lors de sa création, c’est la possibilité d’avoir des objets. Ces objets sont à la offensifs, défensif voir même stratégique.
Sur la courses, des lignes de blocs transparents marqué d’un point d’interrogation se mettent en travers de votre route. Lorsque vous les traversez, vous obtiendrez un objet qui vous permettra de vous aidez à atteindre le sommet du podium !

Au fil des années, certains objets sont aujourd’hui symboliques pour le jeu et se trouvent être présent dans chaque opus. En revanche, certains objets ne sont pas réapparut dans les opus plus récents pour en ajouter de nouveaux. (Ex: Fausses boite à objets, Nuage Zap, bloc POW, Boules de feu, Boo remplacés par Super Klaxon, Atout 7, Grand 8, Fleur Boomerang etc)

 

L’épisode ayant connu le plus grand succès est Mario Kart Wii , le sixième opus, avec 35 620 000 ventes à travers le monde ! Le second est Mario Kart DS, le cinquième opus, avec 23 230 000 ventes

 

Le jeu se trouve être très divertissant et très amusants, seuls, ou entre amis en multijoueur mais il se présente être aussi assez frustrant, énervant voir même rageant à cause de la partie assez aléatoire du jeu qui rend chaque course unique et développent des situations improbables !

L’origine de Mario Kart :

La licence Mario Kart remonte dans les années 90 ou le premier opus intitulé Super Mario Kart fût publié en 1993 sur Super Nintendo, console de salon commercialisée à partir de 1990.

Le jeu était alors composé de 8 personnages jouable à savoir Mario, Luigi, Peach, Yoshi, Toad, Bowser, Koopa et Donkey Kong Jr.

Le jeu comportai aussi une vingtaine répartis en quatre coupes de cinq circuits chacune.

Le mode bataille était déjà apparu et avais quatre arènes à son compte.

Les modes de jeux, parlons-en !

Au fil des années, différents modes de jeu on fait leur apparition :

  • Le mode Grand Prix ! C’est le mode de jeu le plus connu et se trouve encore aujourd’hui être le mode principal de la série.
    Il existe également des modes de difficultés qui elle ne sont pas classés par coupe mais par cylindrée des véhicules. Plus la cylindrée est élevée, plus les karts sont rapides et la difficulté s’accroit :

    •  50 cm3
    • 100 cm3
    • 150cm3
    • Miroir (150cm3 ) depuis Mario Kart 64 : les circuits sont inversés
    • 200cm3 depuis Mario Kart 8 :
  • Contre la montre
  • Course VS
  • Bataille
    • Bataille de ballons (toute la série)
    • Explosion Bob-Omb (Mario Kart Double Dash!! et Mario Kart 8 Deluxe)
    • Voleur de soleil (Mario Kart Double Dash!! et Mario Kart 8 Deluxe)
    • Pilotes soleil (Exclusif Mario Kart DS)
    • Chasse aux pièces (Mario Kart Wii, Mario Kart 7 et Mario Kart 8 Deluxe)
    • Traque sur la piste (Exclusif Mario Kart 8 Deluxe)

 

L’évolution de la Saga :

Au premier Mario Kart, le joueur prenais son personnage et son kart adéquat en en avant les histoires !

Au fil du temps, le nombre de personnages, de karts et d’autres éléments ont augmentés ou fait leur apparition.

Ensuite, Mario Kart Double Dash!! à développer et garde l’exclusivité encore aujourd’hui de pouvoir avoir deux personnages dans le même Kart et donc jouer en coopération !

Mario Kart DS ajouta les statistiques des Karts : vitesse, accélération, poids (en fonction du personnage aussi), maniabilité, hors-piste, dérapage et mini-turbo.

Mario Kart Wii apporta d’une part le fait de pouvoir piloter une moto en plus du kart. D’autre part il à aussi implémenter le principe des « saut synchro », c’est-à-dire le fait de faire une petite figure lorsqu’un personnage passe un tremplin et gagne grâce à cette dernière un micro boost de vitesse.
Ce fût également l’apparition de le Chaîne Mario Kart qui permettait au joueur de participer à des concours mais également de consulter le score du joueur ainsi que ceux du monde entier, permettant alors de comparer les score au contre-la-montre.

Mario Kart 7 apporta une nouveauté majeur au gameplay, à savoir la possibilité de conduire en l’air et sous l’eau, ce qui était chose qui était tombé à l’eau jusqu’à présent, grâce à un deltaplane disponible sous différente forme.
Il apporta une seconde nouveauté majeur ! En effet, depuis cet opus et inchangé depuis, il est devenu possible de personnalisé son véhicule (châssis, roue et ailes) avec le personnage que le joueur souhaite.
Concernant le monde Grand Prix, il a été pimenté par le retour des pièces ! En effet, afin de sévir la médaille d’or, en plus de viser la première place, il faut récolter dix pièces d’ici la fin de la course ! Chose par toujours facile à faire et présente ainsi une difficulté supplémentaire.
Les courses ont d’ailleurs été pimenté par l’ajout d’un second slot pour les objets. Lorsque le joueur frappe une boite, il aurait alors deux objets à la foi ! Ce qui dynamise fortement la course, et la rend par ailleurs vite anarchique.

Mario Kart 8 apporte quant à lui l’innovation de l’antigravité. Ce tout nouveau mécanisme de jeu permettant au joueur de rouler sur les murs et au plafond.

Le dernier de la saga sur console est Mario Kart 8 Deluxe. Il apporte des améliorations vis-à-vis de son prédécesseur et se présente être la version final de ce dernier.
Le jeu regroupe alors une trentaine de personnages et comporte un mode en ligne. Le joueur participe alors à des courses ou à des batailles à douze joueurs et à la possibilité de partager des courts extraits de vidéos de partie qu’il à joué via la chaîne Mario Kart TV.

Et enfin arriva tout récemment le dernier opus de la série : Mario Kart Tour !

Cet opus est le premier de la série à se présenter comme un jeu mobile au lieu d’être, comme à l’accoutumé, sur une console. Il perd l’organisation des précédents opus et se présente sous la forme de coupe à débloquer le temps d’une saison qui est de deux semaines le plus de coupes possibles afin d’amasser le plus d’étoiles possible (qui disparaissent à la fin de la saison) permettant de gagner des cadeaux qui donnent des pièces, des rubis, des personnages, des karts ou encore des ailes.

Le jeu divague assez de ces prédécesseurs puisqu’il existe un seul et unique mode de jeu.
Il se base sur un système de compétition réparti sur une saison. Chaque semaine à pour attribution une coupe ou le but étant d’avoir le plus de points possibles sur les courses afin de se positionner au plus haut dans le classement dans l’optique de monter aux ligues suivants.

Pour gagner ces points, sur une course donnée d’une coupe, le joueur doit effectuer le plus d’action possible, finir premier et effectuer des enchaînements (combos) afin de multiplier les points. Chaque course à un personnage, un kart et une aile référents.
Dans l’idéal, le joueur possède alors un multiplicateur x2 de points d’actions et de combos, et le personnage peut avoir jusqu’à 3 objets dans une boite !

Ce qui amène une nouveauté : le mode frénésie !
Elle permet, lorsqu’un joueur obtient dans ces trois cases le même objet, il deviens alors invincible durant un court instant (c’est comme si le joueur prenait une étoile) et à le moyen d’utiliser autant de fois qu’il souhaite l’objet qu’il à obtenus.

Les courses sont différentes entre les coupes mais reprennent des circuits récurrents mais sont exploités différemment.  Certaines courses seront en mode miroir, d’autre en contre sens, d’autre accompagné de divers éléments particuliers (booster de vitesse, circuit dérouté dans le ciel, tremplin sur la course…)

 

Un jeu mobile diffère bien entendu d’un jeu console, la maniabilité change et se présente être délicate, bien que les développeurs ait fait le nécessaire pour adapter la maniabilité et faire en sorte que le jeu soit jouable.

Ce jeu à du mal à se faire accepter aux vues des joueurs mais une chose est sûr, un bon Mario Kart console est largement plus agréable et plaisant que Mario Kart Tour. Ce jeu n’est pas mauvais, simplement différemment exploité.

 

Cette licence donnera du rêve durant les années à venir, Nintendo à pu le démontrer au fil des années passées !

Le mémorial aux juifs assasinés.

Le Mémorial aux juifs assassinés d’Europe, également appelé Mémorial de l’Holocauste est situé au centre de Berlin, à la place d’un ancien no man’s land qui bordait autrefois le Mur, non loin de la porte de Brandebourg.

Cet ensemble monumental est dédié aux victimes juives du génocide perpétré par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Impressionnant par sa sobriété et sa couleur uniformément grise, la construction de ce mémorial à commencée le 1er avril 2003, et s’est terminée le 15 décembre 2004.

Il à été inauguré le 10 mai 2005.

Le mémorial à été conçu par l’architecte américain Peter Eisenman et l’ingénieur Buro Happold. Résultat de recherche d'images pour "le monument au juif berlin"

Le mémorial est composé de 2711 stèles de béton, faisant 2,68 m de long, 95cm de large, et de 30 cm à 4,7 m de haut, disposée en ligne symétriques, de façon à créer un maillage.

Le but de l’architecte Peter Eisenman était, par cette disposition, de susciter une émotion de confusion et de malaise, et de représenter un système supposément ordonné, mais dénué de toute raison humaine. 

Sous ce champ de stèles, accessible par deux escaliers ou en ascenseur. se trouve la « Place de l’Information », qui contient le nom de toutes les victimes juives recensées par le musée israélien Yad Vashem qui est un mémorial israelien situé à Jérusalem, construit en mémoire des victimes juive de la Shoah.

 

J’ai choisit ce monument car j’ai trouvé que le message véhiculé par l’architecte était important, et qu’il était représenté de façon intelligente et frappante.

De plus, selon moi, les mémorial jouent un grand rôle dans le devoir de mémoire que se doit de respecter notre humanité.

Je suis allé à ce mémorial l’année dernière ou j’ai prit quelques photos :

 

 

 

 

 

Les fans de l’anime ont tous sûrement déjà entendu parler de “Hunter x Hunter”. Le visuel clé de l’anime présentant les personnages principaux en train de sourire avec des couleurs vibrantes mène assez souvent à l’idée que cela est une histoire pour les petits enfants. Ne vous faites pas avoir, je vais vous faire découvrir cette perle, contenant les scènes les plus drôles jusqu’aux plus sérieuses, qui a réussi à séduire ses audiences/lecteurs depuis plus de 20 ans.

Visuel clé de Hunter x Hunter (1999)

Visuel clé de Hunter x Hunter (1999)

Visuel clé de Hunter x Hunter (2011)

Visuel clé de Hunter x Hunter (2011)

 

Hunter × Hunter (ハンターハンター, Hantaa Hantaa) est un shōnen manga écrit et dessiné par Yoshihiro Togashi, publié pour la première fois en 1998. Le tome le plus récent étant le 36e, datant d’octobre 2018.

La série a fait l’objet de deux adaptations en anime. La première version a été diffusée entre 1999 et 2004. La seconde, reprenant l’histoire depuis le début, a été diffusée entre octobre 2011 et septembre 2014. Les deux versions sont fidèles au manga (quasiment sans filler) et ont leurs points forts et points faibles. La première version propose un ambiance plus sombre, mais la qualité de l’image et son de la deuxième version sont meilleurs par exemple (cela reste un sujet de débat entre les fans de la série).

 

Une vidéo de comparaison entre les deux versions

Read the rest of this entry »

Wynwood Walls

WYNWOOD WALLS

 

 

Entrée du Winwood Walls

Situé à quelques minutes du centre ville de Miami, le quartier de Wynwood est connu internationalement pour abriter quelques unes des plus belles oeuvres d’art urbain au monde. Ce quartier, devenu l’un des plus branché de Miami regroupe en effet ce que l’on nomme les Murs de Wynwood (Winwood Walls):  un mélange de peintures murales grandeur nature en plein air, et décorées en permanence par de nouveaux artistes street art. On retrouve également des expositions de différents artistes a l’intérieur des entrepôts.

HISTOIRE

Dans les années 1970, le quartier de Wynwood était une collection d’entrepôts vieillissants déserté par sa population. Mais en 2009, un promoteur et artiste New Yorkais nommé Tony Goldman a racheté une trentaine d’immeubles et a invité des artistes graffeurs à venir s’exprimer sur les murs de ses édifices.

Ce fût la renaissance de Wynwood… Devant la transformation rapide du paysage urbain de Wynwood et le succès des premières oeuvres murales, le promoteur Goldman décida de créer le premier musée à ciel ouvert de Miami, les Wynwood Walls.

ARTISTES

Les Wynwood Walls ont réuni à Miami une centaine d’artistes, représentant ainsi plus de 20 pays et couvrant près de 8000 mètres carrés de murs. Parmi les plus célèbres on peut citer Aiko, une artiste japonaise ou encore Lady Pink, tout droit venue d’Equateur, et pleins d’autres.

OEUVRES

Oeuvre de l’artiste Kobra

Ouvre de l’artiste Deih

Exposition de l’artiste Kobra

Vue d’ensemble de Wynwood Walls

Vous pouvez en retrouver plus ici.

 

 

 

 

 

 

 

Le BMX, plus qu’un sport ..

Le BMX est une discipline à la fois sportive et artistique.

Avant de rentrer dans les détails il est important de définir ce qu’est un BMX.
Un BMX peut être appelé plus grossièrement un « vélo » ou une « bicyclette ». Il a pour caractéristique d’être plus petit et donc plus léger, avec des pneux assez larges un guidon bien reconnaissable de part sa forme, ainsi que parfois, l’absence de frein.
Le BMX peut être qualifié de discipline à la fois sportive et artistique de part son but : S’amuser en faisant des tricks (Figures).

Il a au fil du temps pris un aspect populaire, plusieurs jeux vidéos le prouvent. Nous pouvons par exemple citer le phénomène « Grand Theft Auto 5 », dans lequel le joueur peut incarner plusieurs personnages, devant exécuter plusieurs missions. Mise appart ces missions, il a la possibilité de s’amuser comme il le souhaite avec de multiples véhicules, dont des BMX. Le joueur peut s’amuser avec en faisant certaines figures simples.

Le nombre de figures réalisables, en terme de possibilités, est incalculable, ce qui donne un aspect visuel plus qu’agréable et satisfaisant. Il y a en effet un infime de possibilités possible, il y a néanmoins un autre aspect qui lui peut être considéré de plus dangereux. En effet, le BMX est souvent mené a tourner très rapidement autour du pilote, ce qui soulève l’aspect risqué de la discipline, et donc l’aspect « sport extrême ».

Voilà donc quelques pratiquant, qui au fil des années, on acquis un niveau technique et artistique plus qu’élevé.

Vidéo démonstrative: https://youtu.be/WWuqCUHvwXk

Demon Slayer est un anime qui n’était pas très connu auparavant mais qui au fur et à mesure s’est fait remarquer dans le monde de l’animation. Moi personnellement, je ne pensais pas que cet anime pouvait évoluer en si peu de temps.

L’histoire se passe autour de Tanjiro, le personnage principal, qui un jour rentre chez lui et découvre que toute sa famille s’est fait dévorer par des démons. La seule survivante est sa petite sœur, Nezuko, qui elle-même est devenu un démon. Et ainsi commence son aventure. Son but sera de devenir un tueur de démons, de trouver un remède pour sa petite soeur (qui permettra de la soigner) et Tanjiro devra aussi protéger tout le monde des démons. Les arcs semblent prévisibles comme tout les arcs des autres shōnen mais sa simplicité ce n’est pas une mauvaise chose.

Le corbeau de Tanjiro lui dit où aller, Tanjiro rencontré un démon et il le tue et ainsi de suite, on retrouve toujours la même situation mais les personnages sont très attachants et bien rédigés et les pouvoirs des démons changent à chaque épisode donc la situation arrive à être différente.

Image associée Les scènes de combat sont la star du show! On retrouve plein de moments à couper le souffle dans les scènes de combat. Le mouvement dynamique de la caméra, la musique (japonaise traditionnelle), la magnifique animation, vous feront voyager dans cet univers très beau, esthétique et émouvant. Cet anime vous donnera un sentiment de libération et vous fera ressentir même de la pitié envers les démons. Tanjiro et ses camarades utilisent une technique de respiration qui consiste à respirer profondément pour obtenir une grande énergie, comme celle d’un élément de la nature (l’eau par exemple) et celle-ci permet de former une scène de combat très belle, comme si c’était une peinture.

Demon Slayer a une ambiance unique qu’on ne pourra pas trouver ailleurs. Regardez jusqu’à l’épisode 19 et vous allez comprendre que Demon Slayer est en effet, une œuvre d’art!

Voici le trailer de Demon Slayer:

 

― Stranger Things

STRANGER THINGS

Read the rest of this entry »

Marvel’s Spider-Man

Spider-Man est un jeu sorti exclusivement sur Playstation 4 le 7 septembre 2018. Il a été développé par Insomniac Games ,le studio derrière les jeux Spyro et Ratchet et Clanket, et édité par Sony Interactive Entertainment en collaboration avec Marvel Games.

Synopsis:

Cela fait maintenant 8 ans que Peter Parker protège la ville de New York sous l’identité du justicier Spider-Man. Aidé du capitaine de la police, Yuri Watanabe, l’Homme-Araignée parvient enfin à faire tomber le baron du crime organisé Wilson Fisk, mais son arrestation pourrait bien cacher une menace encore plus grande…

Mécaniques du jeu:

Spider-Man a déjà eu droit à plusieurs jeux en Open World mais celui-ci est le premier à rassembler simplicité et sensations, se promener dans les rues de la ville en tissant des toiles n’a jamais été aussi simple et jouissif. Le système de combat, semblable à celui des jeux de la série Batman Arkham, est doté de combos variés qui s’adaptent à l’environnement, augmentant ainsi l’immersion du joueur dans l’aventure. En bref les commandes sont très simples à prendre en main et le tout est plaisant.

Visuel et Audio:

Un soin tout particulier a été porté au visuel du jeu, que ça soit de l’environnement aux personnages, tout est détaillé jusque dans les moindres recoins de New-York. Mais ça ne s’arrête pas là, les cinématiques du jeu sont renversantes, certaines égalent même des représentations cinématographiques et tout cela est bien sûr amplifié grâce à la bande son. Et que dire du doublage des personnages plus que réussi des personnages tant bien en VO qu’en VF qui nous donne encore plus envie de nous impliquer dans l’histoire.

 

Ce jeu s’adresse donc particulièrement aux fans de Marvel, de par son univers et toutes ses références, mais saura aussi séduire d’autres publics grâce à son gameplay souple et sa réalisation soignée.

 

Brazil : Un 1984 moderne.

Brazil :film sur une société plutot que sur un personnage

Brazil est un long métrage sorti en 1985 et réalisé par Terry Gilliam, avec comme acteur Robert de Niro.

Brazil est un film qui parle d’une société où les normes dépassent les humains : On y rencontre Sam Lawry, un employé aux réseaux d’intelligence « Central Services ». Cet homme rêveur se retrouve malgrès lui enemi de l’état lorsqu’une érreure admnistrative, par un effet papillon, l’empêche de retrouver la femme de ses rêves, Jill Layton.

Une société rétrofuturiste oppressante

Jusqu’à là, Brazil semble être un film ordinnaire, mais la raison pour laquelle ce film est unique est qu’il nous transporte dans une société retro-futuriste surréaliste et dystopique.

Terry nous offre un niveau de détail  suppérieur à grand nombre de film, et le côté surréaliste offre une vision nouvelle et osée de notre société ,car si le personnage est un element important de l’histoire, c’est bien l’arrière plan du film qui nous donne des frissons:

Nous avons une image froide, causé par la dominance de la couleur bleu et l’architecture en béton et acier des batiments ainsi que la dominance d’élements industriels dans les objets.

L’immersion dans cette société fictive est d’autant plus important que lorque nous sommes confrontés aux propagandes disséminés partout dans le film et qui ont une pour sourced’inspiration les premières propagandes anti soviétique lors de la guerre froide :ont a une forte référence au « big brother is watching you ».

D’autant plus que la société est centralisé dans la surveillance de ses citoyens :au début du film, on apprend que les services d’intelligence de ce monde fictif représentent environ 6% de son PIB. Sam Lawry lui-même y travaille, on a donc un panorama des activitées entreprenues de la surveillance par caméras des personnes à la torture des énemies de l’état, en passant par la collecte d’informations personnels sur les citoyens.

On retrouve par ailleurs dans le film  des technologies de différentes époques, qui varient des années 50 aux années 80 (écrans cathodiques, système de transmission d’information par pneumatiques, importante paperasse…) qui donnent une dimension unique et surréaliste au film ainsi qu’une attention aux détails poussé à l’extreme. La date et le lieu du film n’est pas donné, l’oeuvre peut parraître daté mais on peut appliquer son histoire à n’importe quelle époque et n’importe quel lieu.

Une dimension onirique intéressante

Les péripeties du film sont déclenché par un élement important du personnage de Sam Lawry :Ses rêves.

Related image

Le rêve de Sam, qui est de vivre une relation amoureuse, est incompatible avec la société dans laquelle il vit. Il s’évade par conséquence dans ses rêves, dans des scènes surréalistes et haut en couleurs, du moins au début du film. Il y incarne un héro délivrant une demoiselle des griffes d’une représentation déformé par son imagination de la société dans laquelle il vit. Il reste cepandant distant du vrais monde, qui le considère ironiquement même dépourvu d’ambitions et de rêves.

On le voit porter une armure dotée d’ailes, une image qui reste iconique au film.

Terry critique dans son film ces hommes qui préfere vivre dans leurs rêves plutot que se battre dans la réalité. le film peut illustrer comment le déni peut laisser s’installer des formes de pouvoir oppressantes, on pourrait faire sur ce film une comparaison à la réaction de l’Europe face à la montée du faschisme, comme dans le roman de Ionequo « Le Rhinocéros ».

Autre sujets abordé par le film

La recherche du saint grâle :La chirurgie ésthetique.

Terry traite dans son film de l’importance du paraître jeune dans la société, la mère du personnage principale porte un intêret important pour son physique et s’est décidé a utiliser la chirurgie. Ce sujet est récurent dans le film et devient même un élement comique lorsquau fur et a mesure son amie qui suivait un traitement chirurgicale voit sa santé se déterioré a cause de celui-ci et finit par mourir.

Image result for brazil 1985 surgery

Ce film qui laissa Celeste marqué

Ce film …Quel film…

Ce film est l’oeuvre qui m’a permit de me rendre compte mon goût pour le surrealisme, maintenant ce n’est pas la première création surrealiste auquel j’ai eue affaire, il y avait auparavant Le Roi et l’Oiseau ainsi que The Wall, mais ce film m’a reveillé, mieux :il m’a fait voire d’un oeil noeuf les oeuvres précédemments cités.

Il m’a de même fait découvrir les possibilitées rétro futuriste, qui s’étaient pour moi limités au Steam Punk. Je m’ammuse maintenant à être une ingénieur d’un monde fictif, et construit avec des technologies d’une époque passées…

Ces dessins réalisés par moi-même sont des exemple de l’inspiration que ce film m’a donné :

~Celeste Casalotti

Tags: , , ,

« Older entries