Mme Gore


Gérard Mordillat (et Bob Meyer pour les illustrations), Mme Gore, Eden 4ème trimestre, 2001, 85pages, 19.5 x 27.8 c

« A quoi sert un livre sans images ni conversations ? » cette phrase est de Lewis Carroll. En fait les images sont très importantes aujourd’hui, la façon de lire devient complexe, la vie sans image est impossible. Les illustrations, l’esquisse d’artiste, les dessins sont autant de manière de relier le goût du lecteur et du spectateur.

Mme Gore écrit par Mordillat Gérard, au total 42 courts contes avec une trentaines illustrations de Bob Meyer. Pour moi, les dessins de Bob Meyer est un bon choix : les traces du crayon noir, peu d’espace en remplissant du couleur, la ligne très fine se fait le corps de la femme qui rentre dans une création ‘souple’ et ‘libre’. Son sujet parle de sexe, de morale, de secret, de mort, etc. Il représente un point de vue d’observation sur la vie quotidienne, du côté de l’espace privé, un peu érotique, mélancolique …