Portraits du quartier

En me promenant dans le quartier du Landy et en passant dans ses petites ruelles, j’ai commencé à connaître ce quartier peu à peu comme une personne; cet endroit comme un inconnu au début, mais à la fin on y voit des choses plus profondes. J’ai décidé d’utiliser des photographies de fenêtres, de portes qui peuvent être des représentations subtiles et à la fois sensibles de ce quartier, pour montrer la personnalité de cette petite partie de la ville. Sur ces portraits nous n’y voyons pas seulement des traces de temps, mais certainement aussi beaucoup d’histoires inconnues.