Raoul Peck. Dead end à Port-au-Prince.

Raoul Peck est directeur de la Femis, réalisateur et ancien ministre haïtien de la culture. Article paru dans Libération, vendredi 29 janvier 2010:

«Ce qui m’effraie tous les jours c’est le naturel avec lequel cette population s’adapte (je ne dis pas ‘accepte’) à l’adversité, aux errements de des dirigeants, à l’histoire, à l’ingratitude du monde (oui, ce n’est pas trop fort. Ce pays a donné beaucoup à ce monde. Révisez votre histoire). Un jour il faudra qu’il se relève. un pays ne meurt pas. Ce jour-là, pour sûr, tout sera plus simple. Délibéré.»