Douglas Hueber. Le monde est rempli d’objets…

« ‘Le monde est rempli d’objets, plus ou moins intéressants ; je ne désire pas en ajouter.’ Cette phrase, écrite en 1969 par Douglas Huebler, est emblématique du discours sur la dématérialisation de l’art de la fin des années 1960. On oublie toutefois souvent de citer son corollaire : ‘Je préfère simplement constater l’existence des choses en termes de temps et/ou de lieux. Plus spécifiquement, je m’intéresse à des choses dont l’interrelation se situe au-delà de la perception immédiate. En ce sens, mon travail dépend d’un système de documentation. Cette documentation peut prendre la forme de photographies, de cartes, de dessins ou de descriptions’.
En 1968, D. Huebler abandonne peinture et sculpture et organise son travail selon trois axiomes : le temps (‘Duration Piece’), le lieu (‘Location Piece’) et les deux à la fois (‘Variable Piece’). Ses œuvres sont alors constituées de cartes, de diagrammes, de notations et de collages photographiques, accompagnés par des textes empreints d’un ton scientifique sans toutefois être dénués de poésie et d’humour.»
Extraits de la fiche de l’artiste sur le site du Mamco.
Douglas Huebler fera l’objet d’une étude au 2e semestre. (à suivre)