chaque homme est un artiste

Le mouvement FLUXUS, dans les années ‘60 inclut plusieurs personnalités aussi prestigieuses et variées que Nam June Paik, Robert Filliou, Yoko Ono, Ben Patterson, Daniel Spoerri, Joseph Beuys, etc.

Je veux aborder le concept créé par Joseph Beuys qui affirme «chaque homme est un artiste». Beuys est considéré comme un artiste majeur de l’art contemporain et il a continué l’idée de Marcel Duchamp qui dit «n’importe quel objet est une œuvre d’art». Son œuvre, des installations, dessins, sculpture et performance, toujours en rapport avec un concept précis, étudié, analysé, sont de vraies introspections dans la conscience humaine pour voir ce qu’est l’ART et quel est le sens de l’art. Pour lui, «le seul acte plastique véritable, consiste dans le développement de la conscience humaine».

Son concept est aussi uni autour de l’idée de la Liberté. Pour Beuys, l’individu de n’importe quel domaine d’activité est une personne créative, donc libre; entre création et liberté il y a un lien stable. Pour cela, son concept de sculpture sociale implique l’être humain d’une manière libre, personnelle et créative. C’est la première fois qu’un artiste pense à cet aspect, à cette force entre la créativité humain et la liberté.

Ce nouveau concept a nourri le développement de l’art social, la «plastique sociale». Mais lui fait aussi la distinction suivante: chaque personne ne peut pas être un peintre, ou un sculpteur mais chacune, en son domaine doit agir avec créativité. Il dit «chaque personne est un artiste mais pas chacun ne peut pas être Rembrandt.»

Le plus intéressant aspect reste toujours la «liberté», dans un contexte social jamais facile. A quel point, un être humain oublie son rôle, sa vocation pour être encadré dans une société et quelle sorte de société on crée avec des personnes qui n’utilisent pas leur capacité créative ?

Depuis l’année ’60 les artiste ont beaucoup réfléchi et travaillé le concept et la possibilité de changer le monde est un concept artistique et pas une façon d’être.

Mais en temps, d’autres concepts Fluxus sont devenus des images de propagande ou de publicité, ce qui est complètement contraire à la croyance de ce mouvement qui est un mouvement artistique avant tout. Art n’est pas plus vu comme art mais comme objet commercial: «est-ce bien de l’art ?»

« Rien à dire »