GALERIE LEGITIME ACTE II !

Vernissage de la Galerie Légitime ayant eu lieu le dimanche 7 juin 2009 à Paris.

Image de prévisualisation YouTube

Arrivée à la Porte Saint-Martin… j’ai du faire demi-tour pour me rendre à la bonne porte, celle de Saint-Denis. Ce fut le parcours du combattant, car il y avait énormément de pigeons (oiseaux que je n’apprécie guère !). Je me sentais un peu seule…personne à l’horizon ! et puis finalement, j’ai aperçu LT. Quelques temps plus tard, Ben Patterson et Bertrand Clavez ont fait leur entrée. Une fois les présentations d’usage faites, Bertrand à pu commencer son «show»…et moi je me demandais où j’étais tombée ! Au début, je ne comprenais pas vraiment le principe. Il essayait de vendre les boîtes de coulommiers aux personnes du café mais ça ne fonctionnait pas (peut-être à cause du temps?). Je me suis laissée prendre au jeu et j’ai couru au distributeur tirer des sous (parce que, bien sûr, je n’ai jamais de liquide sur moi) pour acheter ma première œuvre d’art: une boîte de coulommiers avec un DVD dedans. En retournant près du café, tout le monde était parti…ou presque. A l’angle d’une rue, un jeune homme attendait les retardataires. Direction: Les Halles au pas de course! wahou! un monsieur de 75 ans nous larguait! Heureusement, ils ont fait une pause-vente-exposition près des escaliers… et Bertrand continuait à vendre des boîtes. Ces boîtes étaient a un prix défiant toute concurrence: 19.99 euros !! et c’est Ben Patterson, en personne, qui vous rendait la monnaie! Nous avons repris la route direction le centre Pompidou (en zappant l’hotel de ville). Malheureusement, nous n’avons pas pu entrer dedans car une personnalité importante avait droit à une visite privée du centre  (Madame Obama). Avec LT, nous avons tenté de la voir …en vain…et de retour sur le point de rencontre…il n’y avait plus personne encore une fois! alala! Nous avons rencontré une professeur de la Sorbonne, qui venait pour la performance et puis un peu plus tard une élève qui rejoignait le groupe aussi. Nous les avons retrouvé dans un café (le Pick Clops). Bertrand a rejoué le rôle de vendeur d’œuvre de d’art, de galeriste. Et, comme à Pompidou, des Anglo-saxons l’ont écouté (gentiment) et puis sont partis! Avant de partir du cafè , il a refait son discours (bien rodé) et un passant, avec son journal Le Monde sous le bras, a acheté une boîte de coulommiers de suite ! Ce devait être quelqu’un de cultivé !!!! Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la Bastille pour aller a Wikiplaza. Bertrand a recommencé pour la énième fois son spitch. Ben, quant à lui, a été un peu en retrait… mais bon, il dégustait le gâteau d’Ophélie, une étudiante…car oui, c’était son anniversaire ce jour là !!! après cela, direction Arslonga pour une autre conférence. Nos chemins se sont quittés à ce moment-là. Personnellement, un event qui dure 12h c’est très long pour des jeunes alors pour une personne de 75 ans! enfin je lui tire mon chapeau à ce personnage … enfin, à ces personnages sortis tout droit d’une autre dimension.

cindy théodore