5e projet: dérive verbale

Dérive verbale

On dérive à partir de ‘dérive’ : l’idée initiale de dérive évoque une autre image, et les idées se succèdent. Une dérive verbale à partir du mot ‘dérive’, ou, comment utiliser la dérive comme un initiateur. Peut-on dériver à partir de la ‘dérive’ ?
On illustre deux cas, d’abord le moins vraisemblable : la dérive aboutit sur ‘dérive’  (si tant est qu’il faille qu’une dérive aboutisse). On peut alors s’interroger sur l’authenticité de cette dernière dérive : dérive perpétuelle ou cycle?  L’autre cas n’aboutit pas sur ‘dérive’.

Il n’y a pas encore les vidéos car il y a un problème de logiciel.

(dérive… les nuages, les nuages… l’albatros… la mer… l’écume… une bulle de savon…montgolfière… vertige… Kim Novak… Kim Jeongil… dictateur… cravache… menottes… sex-shop… coffee-shop… couleur café… que j’aime ta couleur café… Serge Gainsbourg… cigarette… les nuages, les nuages… dérivent)

(dérive… rivière… petit pont… pont des Arts… la Seine… l’Amazone… jungle… jumanji… Robin Williams… Capitaine, mon capitaine… Albator… borgne… pirate… Johnny Depp… Johnny Halliday… optic 2000… laetitia … l a e dans l’a t I t I a l a e dans l’a t I t I a, sur ma remington portative, j’ai écrit ton nom laetitia)

Tags: