Anne Zeitz (1): l’ultra-mobilité des caméras de surveillance

harunfarocki-ithoughtiwasseeingconvicts.jpg
Harun Farocki, Images de prisons, 2000

L’ultra-mobilité des caméras de surveillance sera le thème de cette séance du 12 mars en regard de trois films d’Harun Farocki: la vision aérienne dans Images du monde et inscription de la guerre, puis une certaine vision armée mais immobile dans Images de prisons, puis les caméras kamikaze dans Eye/Machine. «Mouvement-observation-contrôle» était le titre de l’intervention d’Anne Zeitz à la première journée d’étude du séminaire «Forme de la Mobilité». Anne Zeitz est doctorante en arts et a publié «Une analyse de Deep Play de Harun Farocki» sur AdNM. En contrepoint décalé, on pointera le making of de Zidane de Douglas Gordon et Philippe Pareno. Peut-on poser la question d’un «au-delà» du panoptique de Bentham? On pourrait aussi observer les tournages de blockbusters américains comme Syriana (Stephan Gaghan), Collateral ou Miami Vice (Michael Mann) qui multiplient les points de vue en mouvement sur les personnages en action, en extérieur, minimisant volontairement le recours aux effets spéciaux.