-- La figure dans le paysage (Paris 8) » >Livre d’artiste

Le livre d’artiste ou « objet rare » comme l’appelle Paul Armand Gette

Article publié le : Lundi 7 février 2011. Rédigé par : Juliana Zevallos

J’ai une attirance pour le livre fait à la main, le livre qui m’invite au toucher. Je suis presque obsédée par ces objets rares, dont  la recherche créatrice est à l’origine .
Lors de mes visites à la bibliothèque de l’Imprimerie nationale (qui a dû laisser ses anciens locaux et se trouve désormais dans la banlieue à Ivry-sur-Seine), Régine Gourmel, responsable de la fabrication et de la reliure m’a présenté le responsable de la bibliothèque, Didier Barrière. Lui connais presque tous les livres de la maison; dans une toute petite pièce et à côté de son bureau, il m’a fait découvrir une partie de ces œuvres.
J’ai pu feuilleter et lire certains livres réalisés avec de très beaux papiers et de belles impressions en collaboration avec des artistes, poètes et écrivains. Notamment un livre illustré par Bran Van Velde, Les Trois Visions de Francisco de Quevedo édité par Yves Rivière avec 43 lithographies de Saura, les écrits de Giacometti avec des travaux réalisésau quotidien sur des plaques de cuivre ou zinc…

Lithographie de Bran Van Velde

Le silence, je suis seul ici,
dehors la nuit, tout est immobile et le sommeil
me reprend. Je ne sais ni qui je suis, ni ce que je
fais ni ce que je veux, je ne sais si je suis vieux ou
jeune, j’ai peut-être encore quelques centaines de
milliers d’années à vivre jusqu’à ma mort, mon
passé se perd dans un gouffre gris, j’étais serpent
et je me vois crocodile, la gueule ouverte ; c’était
moi le crocodile, la gueule ouverte ; c’était
moi le crocodile rampant la gueule ouverte. Crier
et hurler que l’air en tremble et les allumettes
de loin en loin là par terre comme des bateaux de
guerre sur la mer grise. Ecrits de Giacometti

À la librairie Nicaise, au 145 boulevard Saint Germain, 6earrondissement, j’ai beaucoup apprécié ce genre de livres ainsi que d’autres publications avec des papiers de qualité venant de divers horizons et parfois faits à la main, avec lesquels la typographie dans la feuille a une belle impression ; soit   gravure, soit sérigraphie, soit lithographie sans oublier la linogravure, la xylographie et encore d’autres procédés.

Au fil du temps, je constate une évolution vers une meilleure qualité généralisée qui fait du livre un document à lire, à contempler, à ressentir à travers ses images, avec un œil plus avisé, ou qui fait apprécier un tirage gravé, imprimé, photocopié. Et aujourd’hui nous avons le livre interactif, ouvrant des possibilités multiples dans la création et l’accessibilité par le moyen de nouvelles technologies.

Le collectionneur de livres Tarek Issaoui nous a  parlé, pendant son exposé le 12 janvier à  l’École nationale supérieure des Arts décoratifs lors de la 4ejournée du livre d’artiste, de la manière dont il choisit un livre et du rapport sensuel qui se crée avec l’objet. Cette sensation s’empare également de moi et je poursuis mes recherches dans un travail personnel où la photographie, la vidéo et les dessins sont les protagonistes de la mémoire du temps.

Lors de mon parcours dans la région de Carabayllo, situé au nord de Lima, la capitale du Pérou, j’ai fait une découverte incroyable : il s’agit d’un Musée rural à l’intérieur de Punchauca (lieu-dit) ; Punchau veut dire « jour ensoleillé » et huacaest  le lieu du culte.


Musée Régional Colli

À cet endroit, nous pouvons apprécier des pièces appartenant   à la culture Colli (1,100 de notre ère) ainsi que d’autres provenances  de la région, également des pièces datant de l’époque coloniale et de la République. Dans une autre pièce de ce musée qui semblait surréaliste, une bibliothèque apparut contenant des livres très anciens, des photographies très anciennes et des journaux périodiques. Ce fut une découverte admirable. Les personnes qui ont fondé ce lieu sont l’historien Raul Ramirez et Martha Aguilar.

Juliana Zevallos

Mon Livre d’artiste

Article publié le : Dimanche 30 janvier 2011. Rédigé par : Maria Valentin
Image de prévisualisation YouTube

L’eXpreSsion De mon EXPERIENCE…

 

 

Mon projet pour ce cours a été le resultat d’une reflexion sur mon experience ici a Paris.

Je suis Maria Valentin, procedence espagnole, boursiere Erasmus.

Une experience, une nouvelle vie, une autre regard… J’assimile tout ce que je vois, je photographie, je dessin, ou je pense.

Ce livre c’est pour moi une petite fenetre a moi, c’est une regard a la vie de l’auteur dans ce moment-là.

Les techniques sont variables, les formats aussi, et l’organization. Mon libre c’est comme moi-meme, ouverte, qui cherche, qui ne fais pas toujours la meme chose et qui est toujours disposé à trouver une experience differente. À mon avis, c’est comme ça qu’une oeuvre c’est vraiement art quand elle est unie à son auteur, quand elle une partie de cette personne.

ci-joint c’est le video qui montre l’oeuvre au spectateur et quelques images choisis du livre.

Valentin, Maria

num etudiant: 10273465

erasmus Espagne

mon livre d’artiste

Article publié le : Mercredi 26 janvier 2011. Rédigé par : Jiacai Liu

J’ai fait une creation artistique sur la forme de livre et la façon de le lire et la  reliure, nous pouvons parfaitement le consulter en le retournant, cette façon de lire, fait que les gens pensent que c’est un livre sans fin et nous avons toujours besoin de lire et de relire. La forme de relier permet d’etre bien en place et d’etre facile de le retirer et le lire rapidement sur l’étagère à livres pour savoir si c’est un livre qu’on voulait trouver. En plus, je plis les feuilles en petit format, mais cela permet aussi de lire en grand pasges, car on peut étendre les feuilles du livre pour lire.

Livre d´artiste « Ma petite boîte de camembert »

Article publié le : Mercredi 26 janvier 2011. Rédigé par : Elena Ludwig
Boîte à camembert recyclé, les cartes de différents matériaux 8 x 8 x 3 cm
Mon livre d´artiste, est un travail délicat, et la recherche de matériaux avec l’intention d’expérimenter, de créer et de profiter.
Est une petite boîte contenant de nombreuses cartes différentes, chaque image a une matière ou une  idée différente, ils représente de forme personnel, quelque chose de ma vie à París.
Le  plus importante dans mon livre, c’est que chacun joue et crée son propre composicones, est un livre interactif.
La version numérique, est dans le lien suivant:    http://www.daesl.com/elena et en référence à la boîte, est aussi une boîte, (cliquez sur les images pour voir, et contient 3 boîtes de photos, passe chacun,afin que vous puissiez voir tous).
Elena Julie Ludwig Benitez,
nº d´étudiant 10273574

IMPRESSION CHINE

Article publié le : Lundi 24 janvier 2011. Rédigé par : Guangchun Wang

Impression de Xi’an

XI’AN, est à la plus longue histoire de toute l’histoire du pays, la porte sud à été construite au centre de la ville entre 1374 et 1378. Malgré ses 600 ans d’histoire, elle est la porte la mieux préservée en Chine.XI’AN a toujour été un grand carrefour de civilisations. Elle possède une riche variété de culture et de traditions. Toutefois, à Xi’an comme partout dans le monde, beaucoup de vestiges historiques et de quatiers antiques disparaissent progressivement avec le boom économique. Chaque ville veut donner une image moderne au monde. Le quartier Shun Cheng Xiang considéré comme un des plus typique quartier ancien, en est un parfait exemple et tombe peu à peu dans l’oublie.

Livre d’artiste ou un livre d’images.

Article publié le : Lundi 24 janvier 2011. Rédigé par : Fernanda Tafner

L’Egypte est un livre qui présente mes images réalisées lors d’un voyage à l’Égypte en 2008. C’était un voyage touristique, mais qui havait pour moi comme but la réalisation des photos. Ces photos sont donc la mémoire visuelle d’un passage.
J’ai découvert les lieux à travers mon appareil. Les images étaient faites d’un coup d’œil. C’était donc l’expérience d’enregistrer des impressions presque par instinct. C’est-à-dire, je n’avais pas le temps de m’arrêter pour observer l’espace et les gents et ni de penser aux thèmes ou aux cadrages. Et cela me plaisait.
Aussi fugace que marquant, ce voyage était pour moi une grande étalage de nouveautés : des couleurs, des parfums, des formes, des mouvements.

J’ai imprimé une première version au format 10×14,5cm. Mais j’ai constaté que les images avaient une taille trop petite. Vu qu’elles ont en général beaucoup des détails à regarder et à découvrir,  je repenserai le format du livre pour donner aux images plus de visibilité.

Voici quelques pages…

GRAFFITI MOGANSHAN LU

Article publié le : Samedi 22 janvier 2011. Rédigé par : Cindy Theodore

Le 24 août 2010, j’ai pris en photo le mur de la moganshan lu recouvert de graffitis.

Ce livre reprend l’intégralité de ce mur, mais n’est pas une bande comme Ed Ruscha, The Sunset Trip, 1966.

Le papier utilisé vient de Chine, je l’ai trouvé dans la Fuzhou Lu.

Cindy Théodore

Shanghai – du 7 août au 5 septembre 2010

Article publié le : Samedi 22 janvier 2011. Rédigé par : Cindy Theodore

Ce livre d’artiste, ou journal de bord, reprend une partie de mon séjour shanghaien. J’y ai noté jour par jour les événements essentiels de ce voyage. J’y ai incorporé mes tracés GPS de mes balades et quelques uns de mes textes de mes balades sonores. Les photographies ont été prises par moi-même.

Tout ceci a été réalisé sur un support livre papier chinois que j’avais acheté au musée d’art de shanghai cette même année.

Cindy Théodore

Mon livre : SHang hai verso

Article publié le : Vendredi 21 janvier 2011. Rédigé par : Miao He


monochrome. 21cm*14.6cm

Ce livre présentent les images « verso » de Shanghai. Les images n’ont aucun rapport avec les paysages de métroples, symboliques et panoramiques.
Ce sont des réalités qui existent dans les fragments et les changenments de Shanghai.
La métropole a prouvé l’absurde de la ville harmonieuse.
Car, l’origine de la ville est un système qui est constitué par la déconstrution et la contradiction.

Mon livre :Une morceau de glace flottant sur la seine

Article publié le : Vendredi 21 janvier 2011. Rédigé par : Miao He
couverture

couverturedépliant

dépliant

dépliant

 <Une morceau de glace flottant sur la seine>

12.5cm*12.5cm

papier/dépliant

Ce liver à propos de un projet de architecture:Une morceau de glace flottant sur la seinem

dépliant, il est peux complètement présenter le projet.

Faire une construction au brode de la seine la premiére image qui a surgit dans ma tête est un morceau de glace lumineux flottant sur l’eau il y a toujours une partie au dessus de l’eau et une autre partie en dessous; Dans mon projet une partie est enfoncée dans l’eau réalisant peut-être la rêve aquatique de l’homme.

fond

fond