-- La figure dans le paysage (Paris 8) » Exposition-Biennale

Découverte de l’art contemporain de la Hongrie

Article publié le : Lundi 21 mars 2011. Rédigé par : Elek Orsolya

LIBERO ARBITRIO

SÉLECTION DE LA COLLECTION D’ART CONTEMPORAIN IROKÉZ

Visite guidée le 26 mars 2011 à 18h30

dirigée par Orsolya Elek

Constituée de plus de cinq cent œuvres, la collection Irokéz est l’une des plus importantes collections privées dédiées à l’art contemporain hongrois. Elle a été fondée au début des années 1990 par deux hommes d’affaire hongrois, Gábor Pados et Zsolt Pajor.

Notre sélection a pour fil conducteur le conceptualisme pour vous guider dans l’art hongrois des vingt dernières années. Les œuvres présentées dans la première partie de l’exposition (Salon Kertész) traitent de la problématique de la culture postcommuniste et de la quête identitaire de l’art. La deuxième partie de l’exposition (Galerie Vasarely) propose des exemples plus méditatifs de l’art post-conceptuel, des œuvres nées de la rencontre entre art et métaphysique.

L’entrée est libre.

 

 

 

 

 

 

 

Institut hongrois de Paris

92 Rue Bonaparte, 75006 Paris, France

M4 Saint-Sulpice / M12 Rennes / M10 Mabillon

www.instituthongrois.fr

Renée Levi au Credac – Ivry

Article publié le : Jeudi 17 mars 2011. Rédigé par : Cindy Theodore

L’exposition en cours au Credac est consacrée à Renée Levi.Vous pouvez y voir de grandes toiles montées sur châssis et de tout petits formats. Ces derniers, sont tout simplement des pages extraites (« dérobées » par Renée Levi) de carnets déposés à disposition des clients  dans des magasins pour que les personnes testent leurs stylos avant de les acheter. Ainsi, ils griffonnent des traits, traces des lettres. Un peu à la manière d’un grafzine, chacun y laisse son empreinte, sa trace. L’artiste se les approprie en les signant « ée » (référence à Ren »ée »). La manière de les exposer est intéressante :  la page est coincée entre deux plaques de plexiglas. Le visiteur peut passer devant sans y prêter attention puisque les grandes toiles sont très imposantes.

Une vidéo sur cette exposition  sera prochainement mise en ligne.

Photos : CT

afterart news, division of onestarpress

Article publié le : Samedi 12 mars 2011. Rédigé par : Liliane

Un éditeur d’art Onestarpress, a une succursale à Paris Afterart News qui édite un journal du même nom afterart news, et son blog (où l’on voit l’éditrice Mélanie Scarciglia) avec en date du 11 mars 2011, la très intéressante exposition chez Yvon Lambert de Jonathan Monk, It’s a Circus.

Le site d’Yvon Lambert
livre toutes les photos de l’exposition. Esprit bauhaussien Mondrian revisited.


© Yvon Lambert

Du 10 mars au 8 avril 2011.
Galerie Yvon Lambert
«Une série de 23 tableaux monochromes de Jonathan Monk est installée dans la galerie Yvon Lambert par une troupe de cirque composée de deux acrobates au sol, un acrobate aérien, quatre jongleurs, trois échassiers et deux mimes. Dans un mélange de couleurs et d’énergie les peintures seront installées suivant une chorégraphie précise dictée par Jonathan Monk (né en 1969 à Leicester, Angleterre / vit et travaille à Berlin). La scène de ce cirque sera le grand espace de la galerie Yvon Lambert Paris. Le public ne pourra pas assister à cette performance, et ne pourra que constater de l’effervescence de l’accrochage au travers les 23 photographies présentées dans la première salle de la galerie, selon les mots de l’artiste:
« the act painting will be almost hidden
 the paintings await to be activated.
 the paintings become what they are during the days before the
 exhibition is made public.
 they are nothing at the moment
 they are there to become something
 a magical energy will be added by people who are there to perform the magical act. »
Un petit journal qui explique la genèse du projet sera distribué gratuitement pendant le vernissage, le 10 mars de 18h à 21h.

Autre adresse à explorer

Three Star Books • 49, rue Albert • 75013 Paris France
email us

Notre ami le Cneai. Samedi 19 mars 2011

Article publié le : Vendredi 11 mars 2011. Rédigé par : Liliane

Le Cneai http://www.cneai.com/news-40 ouvre un espace éphémère 20 rue Louise Weiss, dans le 13e arrondissement.

Une traduction d’une langue à l’autre
A translation from one language to another
samedi 19
mars /17h

Performances de A Constructed World Speakeasy Translation et Food for eels
Conversations en compagnie de Avital Ronell, Mel Bochner, Nicholas Knight, Jacqueline Riva & Geoffrey Lowe, Sébastien Pluot, Fabien Vallos, Alessandro de Francesco
Accrochage sur la question du langage et de la technique

Vidéo/propriété intellectuelle. 17 mars 2011

Article publié le : Jeudi 10 mars 2011. Rédigé par : Liliane


Notre ami Antoine Moreau Copy Left Attitude avec des personnalités comme Seth Siegelaub propose à

L’espace Immanence 21 avenue du Maine, 75015 Paris

Vidéo / Propriété Intellectuelle http://artlibre.org/archives/news/811 avec la présentation de vidéos sous Licence Art Libre et quelques textes concernant le copyleft. Présentation également du « contrat pour la préservation des droits de l’artiste sur toute œuvre d’art”, établi par le juriste New-Yorkais Bob Projansky avec Seth Siegelaub en 1972.

Vernissage le 17 Mars à partir de 18h. Exposition du 17 Mars au 09 Avril 2011, avec : Pascal Leroux, Antoine Moreau, Joseph Paris, Remy Marlot, Seth Siegelaub, Richard Negre, Lionel Péneau, Nikki Schuster, Youssef Tabti.

Peut-on qualifier le grafzine, le fanzine de « livre d’artiste » ?

Article publié le : Vendredi 14 janvier 2011. Rédigé par : Cindy Theodore

Mercredi 12 janvier, j’ai eu un véritable plaisir à écouter madame Lise Fauchereau. Malheureusement, son intervention fut trop courte à mon avis. Nous devrions peut-être lui rendre visite un mercredi ? Dans tous les cas, je vais essayer de reprendre ici quelques uns des points qu’elle a abordé. J’avais déjà parlé brièvement d’un livre qu’on m’avait offert, je vais développer cela.
Sylvie Boulanger nous a dit que les livres d’artistes avaient une durée de vie de 10 ans en moyenne. Cela signifiait que, ne se rendant pas compte du côté artistique du livre, ou bien ne s’y intéressant pas, des personnes s’en défont et finalement, il en reste un nombre restreint d’exemplaires, et c’est un véritable plaisir que de s’en faire offrir, que d’en trouver, que de se dire que nous sommes des privilégiés. La Revue d’arts, Noir et Blanc, que je considère comme un fanzine fait partie de ces livres d’artistes « inédits ». Nous y retrouvons un nombre impressionnant de choses intéressantes :  du copy-art, des dossiers d’écritures dessin /texte image, auto-interview, « les merveilles du monde actuel »,art postal, le « coin de photocopieurs »,  BD, linogravures…bref, un fourmillement d’idées et de références.
Elle nous a aussi parlé du Salon Fais-le toi-même
Et du site http://www.diyzines.com/, qui annonce des expos, des sorties de grafzines/fanzines…, des renseignements sur les nombreuses librairies/galeries s’intéressant  à ça

La particularité des grafzines :

«Le graphzine est un livre graphique sans texte, réalisé le plus souvent en photocopie, en sérigraphie ou en offset. Il est façonné à la main, en atelier, dans le salon ou sur la table de la cuisine, ce qui explique souvent son faible tirage et son prix peu élevé. L’objet lui-même est atypique, et assez troublant pour un bibliothécaire habitué à traiter des livres d’aspect plus traditionnel. En effet, ce magazine graphique n’est que très rarement paginé et régulièrement dépourvu d’auteur, de mention d’édition, sans parler de l’absence d’identifiant normalisé (ISBN : International Standard Book Number) ou de code à barres !» (1)

Un collectionneur nous fait partager sa collection en ligne. Site très riche, les auteurs sont classés, tout comme les maisons d’édition, différentes thématiques.

Bazooka, collectif très actif dans les années 1970, a produit de nombreux grafzines. Certains membres du groupes produisent encore. En 2004, arte s’entretient avec les membres Bazooka


bazooka production / kiki et loulou picasso, » les animaux malades n°2 / 1977-78 « 


bazooka production / kiki et loulou picasso,  » les animaux malades n°11 / 1977-78 « 

L’OdNM avait invité Annick Rivoire en octobre 2009 (2) qui nous avait présenté Poptronics. L’équipe a mis en place, Pop Lab, « Le pop’lab de poptronics, c’est celui des artistes invités à plancher sur un format hybride, mi-papier, mi-électronique, le pdf (pour Portable Document Format). Hybride comme les croisements qu’imagine poptronics, entre monde physique et cybermonde, entre net art et graffiti, théâtre et graphisme, musique et design, entre artistes et internautes. Un espace-temps création, à parution aléatoire, pour des rendez-vous que poptronics veut inattendus. (3)»

A vos crayons ! (ou tablettes graphiques)

Cindy théodore

(1) http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2009/02/23/des-graphzines-a-la-bnf/
(2) http://www.arpla.fr/odnm/?page_id=4255
(3) http://www.poptronics.fr/-pop-lab-

Francis Alÿs à Bruxelles

Article publié le : Samedi 8 janvier 2011. Rédigé par : Cindy Theodore

En attendant Bruxelles, des infos

Article publié le : Vendredi 31 décembre 2010. Rédigé par : Cindy Theodore

WIELS, Centre d’Art Contemporain(à pied en sortant de la gare du midi – 30 minutes environ)
Av. Van Volxemlaan 354
1190 Bruxelles – Brussel
www.wiels.org

Musée René Magritte (métro) (l’autre musée sera en travaux…)


Rue Esseghem 135, 1090

Métro 6 , Station : BELGICA

Tramway 19, 51 (Station : cimetière de Jette). Le Tram 19 relie le musée à l’Atomium/ Aquarium / Planétarium

Le Tram 94 relie le nouveau Magritte Museum (centre ville, arrêt Royale) avec le Musée René Magritte (arrêt: cimetière de Jette)

Bus 49 (relie à l’Aquarium), 53 (Musée d’extrême orient), 88

Train: arrêt Gare du midi + metro 6 / Gare de Jette


La Bibliothèque royale de Belgique est ouverte du lundi au samedi.

http://www.kbr.be/accueil_fr.html

A partir du 20 octobre 2010, vous pourrez visiter librarium à la Bibliothèque royale de Belgique, située au cœur de Bruxelles, tout près de la Gare Centrale. Dans cet espace de découverte, vous apprendrez tous sur l’histoire du livre, des écritures et des biblitohèques. Que vous soyez simple curieux ou spécialiste, jeune ou plus âgé, que veniez seul ou en groupe, librarium répondra à vos attentes !

CT


RUSSOGRAPHIES à Pantin

Article publié le : Samedi 18 décembre 2010. Rédigé par : YunHui Hong

.Exposition « LA BABA YAGA DE NATHALIE TCHLPANOVAPARAIN »

Samedi matin. Il neige, et il fait froid, alors j’ai décidé d’aller à la bibliothèque à côté de chez moi avec ma fille. Et là, j’ai rencontré une petite exposition de livre d’artiste russe, Nathalie Tchelpanova- Parain (1897-1958). En fait l’exposition est dans le cadre de l’année de la Russie en France, et les bibliothèque à Pantin exposent les livres réédités en 2010(par les édition MeMo), de deux artistes russes des années 20-30. L’illustratrice Nathalie Tchelpanova-Parain et le photographe Alexandre Rodtchenko.

Bibliothèque Elsa Triolet, 102 av. Jean Lolive 93500 Pantin

Livre d’artiste à la « poupées russes »(matriochkas)

Je ne suis pas encore y allée, mais il y a l’exposition « Les animaux à mimer illustrés en photographies par Alexandre Rodtchenko » à Bibliothèque Jules Verne ; 73 av E. Vaillant

Animaux à Mimer par Alexandre Rodtchenko.(livre imaginé en 1926 et jamais édité en Russie)

 

du 12 Novembre 2010 – 4 Février 2011

info : http://www.france-russie2010.fr/En_France/20101112/188000816.html

Du livre de Mallarmé au Livre mal armé…

Article publié le : Mercredi 15 décembre 2010. Rédigé par : Elek Orsolya

Pour ceux qui sont plus intéressés aux livres de photographie, l’exposition de Steidl à la Monnaie de Paris est ouvert jusqu’au 19 décembre.http://www.monnaiedeparis.fr/actualite/communique_monnaie_de_paris_steidl.pdf

Á suivre…

Écrit par Orsolya Elek.